LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La réalisatrice d'animation et peintre Florence Miailhe à la 30e cérémonie de la "Fondation Gan pour le cinéma 2017" pour son film La Traversée. Novembre 2017.

La grande traversée de Florence Miailhe

27 min
À retrouver dans l'émission

Dans son premier long métrage en peinture animée, "La Traversée" (2021), la réalisatrice de films d'animation Florence Miailhe imagine un conte d'exil qui fait traverser deux mineurs isolés à travers un continent (presque) imaginaire.

La réalisatrice d'animation et peintre Florence Miailhe à la 30e cérémonie de la "Fondation Gan pour le cinéma 2017" pour son film La Traversée. Novembre 2017.
La réalisatrice d'animation et peintre Florence Miailhe à la 30e cérémonie de la "Fondation Gan pour le cinéma 2017" pour son film La Traversée. Novembre 2017. Crédits : Foc Kan - Getty

Après s'être fait remarquer pour ses courts métrage en dessin, sable et peinture animée - tels Au premier dimanche d'août (2000) et Conte de quartier (2006) - la réalisatrice de films animés Florence Miailhe dévoile le fruit de près de douze ans de réflexion et trois ans de réalisation : son premier long-métrage "La Traversée" (2021), co-écrit avec Marie Desplechin, autrice de livres pour enfants. 

Ancré dans le temps indéfini de la légende, ce conte contemporain raconte le parcours migratoire de deux enfants d'est en ouest, à travers un continent imaginaire peuplé de cirques nomades, de forêts magiques, d'ogres et de Baba Yaga. 

La trajectoire des enfants, qui s'inspire de celle des ancêtres de Florence Miailhe d'Odessa jusqu'en France, est ancrée dans le réalité du passé, mais aussi du présent. Sur un continent qui ressemble à l'Europe, les deux personnages représentent les mineurs isolés qui tentent d'échapper aux trafiquants immoraux, aux passeurs en barque et à la police d'un monde gris et manichéen. Florence Miailhe réinjecte de la couleur dans le parcours gris de ces enfants. 

Dès que le scénario a été mis en place j’ai pris un long ruban de machine à calculer et j’ai jeté sur ce ruban les couleurs du film (...) j’utilise du rouge pour la maison des ogres pour suggérer quelque chose de sanglant mais malgré tout, les enfants s’échappent grâce à des oiseaux d’une multitude de couleurs. (Florence Miailhe)

Dans ce parcours peint, la peinture animée se fait révélatrice. 

Ce type d’animation est un dessin en perpétuel mouvement, qui se transforme constamment et qui prend vie. (Florence Miailhe)

Je pense que c'est dans ces métamorphoses que l'animation directe sous la caméra est la plus pertinente et qu'elle peut révéler le côté onirique des choses. (...) Le dessin ne nous tient pas au réalisme et ces métamorphoses en sont l'idée. (Florence Miailhe)

Dans ce conte contemporain aux divers niveaux de lecture, Florence Miailhe aborde la perte de son pays et la perte de son enfance. 

Les enfants ont cette énergie d’essayer de surmonter tout ce qui leur arrive et d’aller de l’avant, tout le temps. (Florence Miailhe)

La Traversée sera en salle le mercredi 29 septembre 2021. 

Extrait du film d'animation "La Traversée" (2021) par Florence Miailhe
Extrait du film d'animation "La Traversée" (2021) par Florence Miailhe Crédits : Florence Miailhe

Extraits sonores: 

  • Extraits du film "La Traversée" (Florence Miailhe, 2021)
  • "Le dessin par lui-même c'est une distanciation", archive de Aurel, reçu à l'émission Boomerang, France Inter, le 01.02.21
  • "L'enfance c'est une force", archive de Claude Ponti, reçu à l'émission La Grande Table, 05.09.18

Bibliographie

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......