LE DIRECT
"Farmacista" (2020)

Les nouvelles héroïnes de Manara

28 min
À retrouver dans l'émission

Connu comme le maître de la BD érotique, le dessinateur et scénariste Milo Manara a rendu hommage aux femmes de diverses professions qui, pendant le confinement, étaient quotidiennement confrontées au virus. Il est notre invité aujourd'hui.

"Farmacista" (2020)
"Farmacista" (2020) Crédits : © Milo Manara

Du point de vue scientifique, l'érotisme, c'est l'élaboration culturelle du sexe. Mais je crois qu'en vérité, l'érotisme, c'est l'énergie vitale qui fait fleurir les arbres tous les printemps, c'est la vie contre la mort, Eros contre Thanatos.            
(Milo Manara)

Milo Manara, né en Italie en 1945, fait partie des chefs de file de la BD érotique, à la fois comme dessinateur et comme scénariste. On compte parmi ses oeuvres une adaptation du Décaméron de Boccace en 1974, Giuseppe Bergman en 1978, _Le Déclicen 1983 (qui a trôné sur la table de chevet de toute une génération et lui a apporté une grande renommée), Le Parfum de l'Invisibleen 1985, ou encore Candide Caméra_en 1988.

"Philis e le ninfee-Omaggio a Gaugin"
"Philis e le ninfee-Omaggio a Gaugin" Crédits : © Milo Manara

Son œuvre et sa vie sont aussi marquées par de riches collaboration : avec son ami et maître Hugo Pratt, d’abord, pour qui il dessine L'Été Indien et El Gaucho. La galerie Huberty & Breyne leur dédiait de mars à mai une exposition pour inaugurer un nouvel espace de 150 m2 dédié aux arts de la bande dessinée, avenue Matignon, dans le 8e arrondissement de Paris. 

"El Gaucho- Molly e Tom"
"El Gaucho- Molly e Tom" Crédits : © Milo Manara

Son attention pour la lumière remonte notamment à sa collaboration avec le réalisateur et scénariste italien Federico Fellini, quasiment un père spirituel, et avec lequel il réalise Voyage à Tulum (1990) et Le Voyage de G. Mastorna (1996). En 2004, il signe le premier tome de la série Borgia, scénarisée par Jodorowsky ; une œuvre pour laquelle il manie la couleur à la manière d’un peintre. Lui qui semble trouver une idole, ou du moins un maître, dans la figure du Caravage et dans son utilisation de la lumière, réalise dès 2015 un diptyque consacré au peintre du clair-obscur.

Pendant le confinement, soucieux de s’engager en tant qu’artiste, il poste sur son compte Instagram des dessins des femmes qui, par leur métier, affrontent quotidiennement le virus. Du 9 au 24 juin, la maison de ventes aux enchères Tessier-Sarrou et les experts Alain Huberty et Marc Breyne proposeront aux enchères ces aquarelles. L’intégralité des fonds sera reversée à la protection civile Franco-Italo-Belge. 

La séduction des femmes que je dessine passe par le regard (…) Je n'ai pas senti de différence au moment de dessiner des femmes avec un masque : les yeux sont la partie fondamentale pour établir un dialogue, même dans la vie.
(Milo Manara)

Enfin, Milo Manara met en vente le portfolio de ces dessins, intitulé Lockdown Heroes. Les bénéfices des ventes seront répartis entre l'hôpital Luigi Sacco de Milan, l'hôpital universitaire de Padoue et l'hôpital Domenico Cotugno de Naples. Chaque exemplaire sera signé et numéroté par le dessinateur. Lockdown Heroes sortira en librairie le 30 juillet, mais est déjà disponible en précommande en ligne sur les plateformes d'achat. 

[Ces dessins], c'est la manière pour un dessinateur de dire « je pense à toi ».            
(Milo Manara)

Représenter l'héroïsme, le courage, mais aussi les moments de découragement. (…) C'était tellement passionnant, tellement émouvant aussi, de voir la soi-disant faiblesse de la femme devenir cette force et ce courage, c'était formidable.            
(Milo Manara)

Pour en savoir plus : la monographie Sublimer le réel paraissait en décembre 2019 aux éditions Glénat.

Extraits sonores : 

  • Tomi Ungerer sur la sensualité et l'érotisme
  • Matthieu Chedid, "Croîs au printemps", 2020
  • Hugo Pratt à propos de Corto Maltese
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......