LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Mélanie Thierry lors de la cérémonie de clôture de la 74e édition du Festival de Cannes le 17 juillet 2021

Mélanie Thierry, l'enchanteresse

28 min
À retrouver dans l'émission

Olivia Gesbert reçoit l'actrice Mélanie Thierry à l'occasion de la sortie en salles le 6 octobre de "Tralala", la comédie musicale des frères Larrieu.

Mélanie Thierry lors de la cérémonie de clôture de la 74e édition du Festival de Cannes le 17 juillet 2021
Mélanie Thierry lors de la cérémonie de clôture de la 74e édition du Festival de Cannes le 17 juillet 2021 Crédits : Lionel Hahn/Getty Images - Getty

Mélanie Thierry a notamment incarné la princesse de Montpensier et Marguerite Duras au cinéma. On l'a également vue ces derniers mois dans les séries "No Man's Land" et "En thérapie" sur Arte. Nous la retrouvons cette fois en chanson dans "Tralala" des frères Larrieu. 

Jeannie a quelque chose où instinctivement, dans le toucher ou le regard, elle est dans une forme de fébrilité. A la fois elle a envie d’y croire – parce qu’on a toujours plein d’espoirs surtout quand on se trouve à Lourdes où on a envie de croire aux miracles – et de se dire que quelqu’un qu’on a attendu longtemps puisse tout d’un coup revenir. […] Elle se rend vite compte que c’est quelqu’un de tout autre. Mais ça va être une autre rencontre. (Mélanie Thierry)

Dans "Tralala", Mélanie Thierry interprète le rôle de Jeannie, l'ancien amour du héros qui attend son retour à Lourdes. Tralala (Mathieu Amalric) est-il celui que la famille de Lourdes espère ou est-il plutôt un imposteur ? Dans une ville où les apparitions religieuses ont été nombreuses, tout est possible. Arnaud et Jean-Marie Larrieu déroule en chansons les aventures du clochard céleste.

Mathieu Amalric a quelque chose de très particulier. Il est hors-sol. Il s’accorde parfaitement à l’univers des frères Larrieu. C’est un merveilleux compagnon et un merveilleux partenaire de jeu. Je crois qu’on avait quelque chose d’assez complémentaire. On n'a pas du tout le même langage. On n’a pas du tout la même façon de jouer. J’ai quelque chose peut-être de plus terrien, de plus ancré dans le sol alors qu’il est vraiment aérien. (Mélanie Thierry)

Pour composer les chansons, les metteurs en scène ont fait appel à Philippe Katerine, Jeanne Cherhal, Etienne Daho, Dominique A. Durant tout le film, une devise revient régulièrement dans la bouche des personnages : "Surtout ne soyez pas vous-même" !

Il y a cette phrase dans le film : "Ne soyez pas vous-même". C'est une phrase qui me parle parce qu’on ne sait jamais vraiment tout à fait qui on est. On est tellement multiple, on est tellement complexe, on est tellement plein de choses à la fois, plein de paradoxes où on dit tout et son contraire. […] « Ne soyez pas vous-même » : quand on est acteur, on est plein de choses, on est plein de personnages, et j’aimais bien cette idée-là. (Mélanie Thierry)

J'ai adoré Bertrand Tavernier. […]  C'était un humaniste. J’ai rarement rencontré quelqu’un d’une aussi grande bonté. Dans son cinéma, il y a quelque chose de tellement classique et de tellement intemporel. […] C’est beau la façon dont il raconte la France, la façon dont il la critique, la façon dont il l’aime, la façon dont il parle de la religion, de la foi, de l’injustice. Il partageait beaucoup. Il était vraiment généreux. (Mélanie Thierry)

Extraits sonores

  • Bande annonce de _"Tralala"_
  • Extrait de _"Tralala" : chanson "Qui est-il ?"_ composée par Jeanne Cherhal
  • Archive Paolo Reversi, France Culture, 2020
  • Module par Thomas Beau : "Quasimodo d'El Paris" de Patrick Timsit (1999) ; _"Un dernier pour la route" de Philippe Godeau (2009) ; "La Princesse de Montpensier" de Bertrand Tavernier (2010) ; "Impardonnables" d'André Téchiné (2011) ; "Ombline" de Stéphane Cazes (2012) ; "Pour une femme" de Diane Kurys (2013) "Le vent tourne" de Bettina Oberli (2018) ; "La Douleur" d'Emmanuel Finkiel (2018) ; "En thérapie"_ d'Éric Toledano et Olivier Nakache (2021)
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......