LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gardien Party

Mohamed El Khatib et Valérie Mréjen : Ne touchez pas !

27 min
À retrouver dans l'émission

Avec "Gardien Party", les dramaturges Mohamed El Khatib et Valérie Mréjen signent à quatre mains un spectacle sur le quotidien des gardiens de musée, ces invisibles qui voient tout. Rapport à l'art, mépris de classe, amour des musées : une pièce drôle et profonde à découvrir au Centre Pompidou.

Gardien Party
Gardien Party Crédits : (c)Yohanne Lamoulère - Tendance Floue.jpg

Gardien Party, une pièce co-écrite par Mohamed El Khatib et Valérie Mréjen, est à voir : 

Pourquoi avoir choisi le sujet des gardiens de musée ?

On a attrapé ce sujet, et ça nous a beaucoup intéressés parce qu'on va souvent voir des musées [...] et il se trouve que j'avais fait ce job quand j'étais étudiante. Ça m'avait pas mal marquée même si ça avait été bref, cette expérience d'être à la place de l'observateur, un peu invisible, tout en ayant d'autres rêves, d'autres ambitions ... C'était une expérience du temps et d'une distorsion étrange, comme une sorte de performance.  Cette expérience m'a donné l'occasion de prendre des notes, sans savoir ce que j'en ferais. (Valérie Mréjen)

Aujourd'hui, cela donne un spectacle, Gardien Party, fruit d'une enquête auprès d'une centaine d'agents de sécurité de musées rencontrés dans le monde entier : 

Le texte du spectacle est un montage de toutes ces paroles.  (Valérie Mréjen)

Le tout pour un résultat à la fois documentaire et esthétique : 

Ce qu'on a essayé de faire, c'est de rester sur une ligne qui mêle un regard sans concession, quelquefois assez cruel, et un aspect poétique. (Valérie Mréjen)

Le "théâtre documentaire", c'est la signature du dramaturge Mohamed El Khatib : 

Ça permet de déplacer le regard. Un musée, ça n'est rien d'autre qu'un espace projectif, - un endroit où la société se reflète - et les gardiens font office de miroirs : ils nous regardent en train de nous voir. Et, du coup, ils interrogent nos manières d'être, nos comportements, nos rapports à l'art ... Les gardiens sont un peu l'angle mort du dispositif muséal : ceux qu'on ne regarde pas.  Et le théâtre documentaire permet de faire émerger une parole qu'on a pas l'habitude entendre. (Mohamed El Khatib)

Une mise en scène qui, pour plus d'immersion, est montée dans les galeries plutôt que sur les planches : 

Ça fait plusieurs années que je travaille avec des témoins, et, la plupart du temps, on leur demande de venir au théâtre, donc ils viennent dans notre espace. Là, je trouvais plus juste qu'il y ait un rapport d'égalité, c'est à dire, qu'on aille sur leur territoire. On est dans un autre environnement et ça crée une autre attente. 

Extraits sonores

  • Extrait de Gardien Party
  • "Le Dernier Jour du Disco", Juliette Armanet
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......