LE DIRECT
Les Rencontres de la photographie - Arles 2019

Objectif Arles

26 min
À retrouver dans l'émission

Entre les Rencontres de la photographie chaque été et la présence de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie et de la Fondation Luma, Arles s'est imposée comme capitale mondiale de la photographie. Marta Gili, directrice de l’Ecole Nationale Supérieure de la photographie, décrypte ces liens.

Les Rencontres de la photographie - Arles 2019
Les Rencontres de la photographie - Arles 2019 Crédits : GERARD JULIEN / AFP - AFP

Deux nouveaux bâtiments ont récemment émergé en terre arlésienne : les nouveaux locaux de l'Ecole Nationale Supérieure de la photographie, conçus par l'architecte Marc Barani et inaugurés en juillet 2019, ainsi que la tour de la Fondation Luma, du célèbre Frank Gehry, qui sera inaugurée au printemps 2020. Un dynamisme urbain qui reflète bien le rôle de capitale culturelle qu'est en train d'acquérir Arles depuis quelques années. En premier plan, les Rencontres de la photographie, fondées par le photographe Lucien Clergue en 1970 dans un acte de lutte pour la reconnaissance de la photographie à une époque où elle n'est encore considérée que comme un simple document et ne bénéficie d'aucun département spécifique dans les grandes institutions culturelles françaises. 

Lucien Clergue et ses collègues ont réussi à mener la photo non pas seulement à Arles, mais dans toute la nation.
(Marta Gili)

Suite au succès des Rencontres, Clergue veut pousser la logique plus loin en créant un lieu d’étude de niveau universitaire pour "ancrer les racines" photographiques à Arles : l'Ecole nationale de la photographie naît en 1982 grâce au soutien de la municipalité, qui lui offre des locaux en plein centre de la ville. C'est encore aujourd'hui la seule école d’art publique au monde consacrée à l’image en général et à la photographie contemporaine en particulier.

Cette école est née dans la nécessité de parler des images mais aussi de les penser ; on va continuer avec ça.
(Marta Gili)

Dans la continuité du geste fondateur des Rencontres et de l'école, Marta Gili, nouvelle directrice de l'école depuis juillet 2019, veut s'inscrire dans une triple ouverture : aux nouvelles techniques photographiques, bouleversées par le numérique et la multiplication des images ; à la transversalité avec d'autres disciplines (sciences, philosophie, économie, politique...) ; ainsi qu'aux publics, locaux ou plus éloignés de la culture. 

Une école d'art est un lieu non seulement de création pour envoyer des artistes dans le monde professionnel, mais aussi des humanistes pour penser (...). La photo est un geste artistique, et comme tout geste artistique elle doit nous dévoiler une façon autre de vivre la vie vécue, la prendre, la percevoir.
(Marta Gili)

Barcelonaise d'origine, Marta Gili insiste ainsi sur la volonté de faire d'Arles une "terre d'accueil", notamment grâce à l'école qui accueille des étudiants du monde entier, dans cette idée de partage selon elle fondamentalement méditerranéenne. L'école se veut prolonger le geste des Rencontres sur toute l'année en offrant des ateliers de photo et des activités pédagogiques dans des quartiers plus éloignés de la culture : c'est notamment l'objectif du programme "Une Rentrée en images" depuis 2004.

Cette passerelle entre les Rencontres et l'école va être beaucoup plus fluide.
(Marta Gili)

Extraits sonores :

  • Lucien Clergue, Office national de radiodiffusion télévision française Marseille, 1966
  • Valérie Jouve, Masterclasses France Culture, 2018
  • Sam Stourdzé, France Culture, "Soft Power", juin 2019
  • Yael Naim, "Toxic", Yael Naim (Tôt ou tard, 2007)
  • Jean-Maurice Rouquette, INA, octobre 1975
Intervenants
  • Directrice de l'École nationale supérieure de la photographie d'Arles

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......