LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Paolo Roversi à la Paris Fashion Week le 20 janvier 2020

Paolo Roversi : "Dans une photo, je recherche le mystère de la beauté"

28 min
À retrouver dans l'émission

Cinquante ans de photographie de mode, de visages surtout : portraitiste hors pair ayant ses racines à Ravenne, en Italie, Paolo Roversi est notre invité.

Paolo Roversi à la Paris Fashion Week le 20 janvier 2020
Paolo Roversi à la Paris Fashion Week le 20 janvier 2020 Crédits : Stephane Cardinale - Corbis / Contributeur - Getty

Paolo Roversi, 73 ans, est né à Ravenne en 1947, mais il vit et travaille à Paris depuis 1973. Ce photographe de mode – photographe tout court, et portraitiste, comme il le dit lui-même - a côtoyé les plus grands : Robert Frank, Helmut Newton, ou encore, Peter Lindbergh. Il travaille principalement avec des magazines (Vogue Italie, Vogue UK…) et des marques (Comme des Garçons, Dior). Il enseigne à l’ECAL, école d’art de Lausanne, et est représenté par une galerie à Paris (Camera Obscura) ainsi que par une autre à New York (Pace Gallery).  

Pour moi, la beauté est un mystère, et je suis tout le temps en quête de cette beauté.                  
(Paolo Roversi)

Je travaille d’une façon plutôt instinctive, illogique, irrationnelle. Mon travail est porté par les sentiments, par les sensations, par les émotions.                
(Paolo Roversi)

Il présentera du 10 octobre au 21 janvier 2021 une rétrospective à Ravenne : "Paolo Roversi – Studio Luce", du nom de son studio.  L’occasion, notamment, d’insister sur le rôle de la lumière et de l’obscurité dans son œuvre. Surtout, cette exposition qui se tiendra au Musée d'Art de la ville de Ravenne (MAR) est conçue comme un retour chez soi, à sa ville d’origine, dont les mosaïques et le brouillard inspirent les images du photographe.        

Quand je ferme la porte de mon studio, tout ce qui est rationnel, logique, pratique, technique, reste dehors. C’est le monde de la fantaisie, de l’imagination, du rêve, de la poésie, de la mémoire. Tout peut arriver.          
(Paolo Roversi)

Plus on pense et moins on voit : on ne voit pas avec la pensée mais avec le coeur.              
(Paolo Roversi)

Natalia, Paris 2003 (for Egoïste)
Natalia, Paris 2003 (for Egoïste) Crédits : © Paolo Roversi, Courtesy Pace Gallery

Rendez-vous également au du 35e festival international de mode, de photographie et d’accessoires de mode jeudi 15 octobre à la villa Noailles, à Hyères, qui devait avoir lieu du 23 au 27 avril 2020 et qui a été reporté – coronavirus oblige – du 15 au 19 octobre 2020. Invité d’honneur et directeur du jury pour la catégorie photographie, Paolo Roversi y présente également l’exposition « Silenzio », qui nous invite à retrouver l’émerveillement originel que produit une photographie, à l’heure de la globalisation et de l’instantanéité.  

Prendre une photo, ce n'est pas encadrer quelque chose du monde extérieur et le ramener à l'intérieur de la caméra, mais plutôt éveiller quelque chose  à l'intérieur de soi et le porter à la lumière. C'est pourquoi je dis qu'on ne prend pas une photo mais qu'on donne une photo.            
(Paolo Roversi)

Naomi, Paris 1997 (for Vogue Italia)
Naomi, Paris 1997 (for Vogue Italia) Crédits : © Paolo Roversi, Courtesy Pace Gallery

Enfin, il remettait le 13 octobre, un prix qui porte le nom de son fils Filippo, disparu en 2017 à l’âge de 44 ans, grand artisan du tirage traditionnel noir et blanc. Une initiative créée dans le cadre du Prix Picto de la photographie de Mode, qui récompense l’attention portée au savoir-faire par les photographes de mode émergents.

Cacher tous les visages dans la rue est vraiment une autre société, une autre humanité, comme si nous étions tous muets d'un coup. Faire des photos de gens masqués ne peut pas nous amener très loin.        
(Paolo Roversi)

A noter que le Palais Galliera prévoit également une rétrospective de l’œuvre de Roversi en octobre 2021.

Extraits sonores : 

  • Diane Arbus ("Zig Zag  A2" / France 2/ 22.10.1980)
  • Sarah Moon ("Peinture fraîche"/ France Culture / 2001)
  • "Horizons dorés", Dani (Label : Washi Washa / Warner Music France/25.09.2020)
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......