LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pascal Greggory

Pascal Greggory, vagues à l’âme

28 min
À retrouver dans l'émission

Révélé dans "Pauline à la plage" puis, au théâtre par Patrice Chéreau, Pascal Greggory revient dans le rôle de Pierre dans "3 aventures de Brooke" de Yuan Qing, en salle le 15 janvier.

Pascal Greggory
Pascal Greggory Crédits : Loic Venance - AFP

Pascal Greggory, acteur fétiche de Patrice Chéreau et Eric Rohmer, sera le 15 janvier à l'affiche de 3 aventures de Brooke, un film de Yuan Qing, dans lequel il tient le rôle de Pierre, un écrivain et touriste français en quête d’inspiration à Alor Setar, en Malaisie. L’occasion de revenir avec lui sur sa carrière, ses rencontres et son souci d’exigence au cinéma comme au théâtre.

Je trouve que c’est un avantage de tourner à l’étranger et dans une langue étrangère. C’est quelque chose en plus. C’est un monde qui s’ouvre à moi, et un monde qui m’a réellement fasciné. J’ai la chance de tourner dans des pays que je ne connais pas, c’est l’aboutissement du métier d’acteur, de créer des personnages inconnus pour moi dans des pays inconnus.                
(Pascal Greggory)

Dans la structure, on peut parler de film à sketch en trois tableaux, trois variations inscrites dans une unité de temps et une unité de lieu. Les trois aventures se déroulent du 30 juin au 2 juillet et suivent les pérégrinations du personnage rohmérien de Brooke, ses rencontres et ses états d'âme.

La particularité de Rohmer, c’est qu’il prenait des acteurs très jeunes, et qu'il les prenait pour ce qu’ils sont et non pas pour ce qu’ils pouvaient incarner. On ne jouait pas avec Rohmer, il suffisait d’apprendre le texte, puis on était complètement nous-mêmes devant la caméra.                
(Pascal Greggory)

Les silences sont les plus difficiles à faire, car on a peur des silences. Nous avons un métier de mots et, quand un silence arrive, on pense que c’est foutu. Or il ne faut pas bouder son plaisir du silence, tant au théâtre qu’au cinéma. Chez Rohmer et c’est Chéreau il y a beaucoup de silences.                
(Pascal Greggory)

La rencontre avec Patrice Chéreau a été déterminante dans sa conception et sa pratique du métier d'acteur. En effet, Patrice Chéreau aimait les acteurs qui jouent et proposent des choses au metteur en scène là où, pour lui, les acteurs de la Nouvelle Vague jouent à peine, ou, du moins, pas autre chose que ce qu’ils sont véritablement.

Patrice Chéreau m’a appris énormément de choses. Ce spectacle, "Ceux qui m’aiment", n’est pas un hommage, c’est simplement une manière de lui rendre la politesse. A chaque fois que je travaille des nouveaux personnages, je pense à lui, il m’aide toujours beaucoup. Patrice Chéreau ne m’aimait pas beaucoup comme acteur, et il n’aimait pas beaucoup les films de Rohmer. C’était pour lui comme un défi de me faire travailler et de me faire travailler de manière différente. Avec ce spectacle, je lis des textes peu connus, avec une langue très belle, et on découvre un Patrice Chéreau plus intime.                
(Pascal Greggory)

Extraits sonores: 

  • Extrait de 3 aventures de Brooke (Yuan Qing, 2020)
  • Extrait de Pauline à la plage (Éric Rohmer, 1983)
  • Eric Rohmer parle de Pauline à la plage et des acteurs après un extrait filmé d'une répétition avec Pascal Gregory   
  • Paolo Conte, Azzuro

Bibliographie

"Trois aventures de Brooke"

Trois aventures de BrookeLes Acacias, 2020

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......