LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'auteur et dessinateur Pascal Rabaté à Paris le 18 mars 2018

Pascal Rabaté, la condition humaine

28 min
À retrouver dans l'émission

Fin scrutateur de la condition humaine qu'elle soit jeune et bourgeoise, vieille et solitaire ou marginale et paupérisée, Pascal Rabaté livre cette année "Sous les galets, la plage" (Rue de Sèvres, 2021), une parabole soixante-huitarde qui encourage à dire "merde" aux destins tout tracés.

L'auteur et dessinateur Pascal Rabaté à Paris le 18 mars 2018
L'auteur et dessinateur Pascal Rabaté à Paris le 18 mars 2018 Crédits : Joel Saget - AFP

Le dessinateur Pascal Rabaté, connu pour son trait léger et non caricatural, s'est fait découvrir du grand public grâce aux quatre tomes d'Ibicus, adapté du roman de Tolstoï. A la fois scénariste et dessinateur, il sait proposer des univers très variés au fil de ses œuvres. 

En attendant la parution de son film Les Sans-Dents (2022) où l'on découvrira le quotidien d'une communauté marginale de voleurs de cuivre vivant dans une décharge, Rabaté signe un nouveau roman graphique sélectionné par le Festival d'Angoulême : Sous les galets, la plage (Rue de Sèvres, 2021). Commencé au moment du premier confinement, Pascal Rabaté a dessiné les 80 premières pages sur un petit cahier. Celui qui change de méthode de travail à chaque nouveau projet définit ainsi son travail : "Je suis un peu un Saint Thomas du dessin. Il faut que je pose les choses pour voir si ça tient ou pas... Et pour y croire aussi. Il faut que j'ai un lieu qui existe pour pouvoir l'inscrire dans une topographie. Pour dessin c'est la même chose : je pose les intentions et après je rentre dans le détail et j'essaie de cerner mes personnages plastiquement"

Une petite ville du Finistère. Septembre 1963. Les portes des résidences secondaires se ferment, les estivants désertent les lieux. Trois amis prolongent leurs vacances pour profiter de la liberté acquise avec le départ de leurs parents en attendant de commencer de brillantes études devant les mener vers de prestigieuses destinées toutes tracées. Un soir, Albert rencontre Odette. Rabaté raconte les débuts de l'amour, la prise de conscience politique et l'esprit de révolte d'une jeunesse en soif d'expériences et de liberté qu'on retrouvera quelques années plus tard... sur des barricades de pavés parisiens.

Des Petits ruisseaux à La déconfiture par exemple, Rabaté s'intéresse aux personnages en marge : "Je crois plus en la révolte qu'en la révolution. C'est peut-être mon côté libertaire et mon côté Marius Jacob. Il y a eu quelque chose où les verrous ont un peu sauté. Pendant quelques années [au cours des années 1960], ça a un peu sauté jusqu'à ce que la crise du pétrole nous rattrape. Il y avait cette envie de changer les choses et de pas forcément traverser dans les clous"

Extraits sonores : 

  • Cosey, France Culture, Le réveil culturel, 03.09.2021
  • Léo Ferré, Radioscopie, France Inter, 08.01.1969
  • Yolande Moreau, France Culture, janvier 2019 
  • Orelsan, "Rêve mieux", Civilisation, 2021

Bibliographie

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......