LE DIRECT
Philippe Katerine en 2019, pour la réception du prix Romy Schneider et Patrick Dewaere

Philippe Katerine va à confesse !

28 min
À retrouver dans l'émission

En 2010, il voulait qu'on le laisse manger sa banane : le chanteur Philippe Katerine revient se dénuder pour la sortie de son album "Confessions" (le 8 novembre 2019) !

Philippe Katerine en 2019, pour la réception du prix Romy Schneider et Patrick Dewaere
Philippe Katerine en 2019, pour la réception du prix Romy Schneider et Patrick Dewaere Crédits : Wirelmage - Getty

Après un an passé en studio pour Confessions (Wagram/Cinq7), Philippe Katerine avoue avoir beaucoup "bichonné" ce dixième album, plus "sensuel" que les précédents. Il avait commencé en 1991, avec un premier album enregistré dans sa chambre, _Les Mariages chinois_, et n'a cessé de se transformer depuis, au cinéma entre autres. Le César du meilleur acteur dans un second rôle avait notamment couronné son interprétation dans Le Grand bain (Gilles Lelouch, 2018). Malgré cette carrière iconoclaste et protéiforme, il se voit encore comme un homme de la "Bof génération", née autour des années 1970 et dont le trait distinctif était de rester toute la journée sur le canapé.

C'est les chansons qui dictent leurs lois dans cette affaire, et donc j'ai invité différentes personnes [...] et puis venant d'endroits très divers.                
(Philippe Katerine)

Animé par "la conviction secrète que cet album va changer le monde", le chanteur témoigne de la surprenante diversité des collaborations  qui émaillent son dernier album. Après Le Film (2016), entièrement accompagné au piano, Confessions marque un retour vers une musique qui "s'adresse au bassin". Pour ce faire, il a notamment travaillé avec la musique assistée par ordinateur - une première - sur le logiciel GarageBand.

GarageBand, vous l'ouvrez, vous commencez à faire de la musique [...] J'ai composé mes chansons seul, sur cet ordinateur, avec le micro de l'ordinateur, le clavier de l'ordinateur... ça m'a complètement libéré, c'était la première fois que je faisais ça.          
(Philippe Katerine)

Si Confessions est son album de la crise de la cinquantaine, Philippe Katerine confesse pourtant ne pas connaître ses limites, toujours pas. Pour les surpasser, il passe notamment par le cinéma, dans l'attente d'un grand rôle de femme, qui révèle son amour du travestissement, d'un certain abandon absent de la composition musicale.

Extraits sonores : 

  • "Bof Génération", Philippe Katerine avec Dominique A (_Confessions,_ 2019)
  • Extrait de La Maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
  • "J'ai trente ans", Philippe Katerine (Les Créatures, 1999)
  • "Aimez-moi", Philippe Katerine (Confessions, 2019)

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......