LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lio et Pierre et Gilles à l'inauguration de l'exposition "Pierre et Gilles. La fabrique des idoles"

Pierre et Gilles, Pop Art et Idol Art

27 min
À retrouver dans l'émission

Ils ont immortalisé leurs idoles à travers la photographie et la musique. Les artistes plasticiens Pierre et Gilles sont nos invités à l'occasion de l'exposition "Pierre et Gilles. La fabrique des idoles" (Philharmonie de Paris, du 20 novembre au 23 février 2010).

Lio et Pierre et Gilles à l'inauguration de l'exposition "Pierre et Gilles. La fabrique des idoles"
Lio et Pierre et Gilles à l'inauguration de l'exposition "Pierre et Gilles. La fabrique des idoles" Crédits : Olivia Gesbert

Ils se sont rencontrés en 1976 lors de l'ouverture de la boutique Kenzo, place des Victoires. Depuis, ils ont saisi la splendeur exubérante des années Palace et une foule d'icônes de la musique. De Claude François à la K-pop des années 2010, en passant par Sylvie Vartan ou Marc Almond, Pierre et Gilles retracent plus de quarante ans de culte des chanteurs. Leur exposition "La Fabrique des idoles" à la Cité de la musique" est une déambulation parmi une centaine de photos, rythmée par la playlist profuse des audioguides, musique composée par Pierre. C'est aussi lui qui peint les photographies prises par Gilles.

Ça a d'abord été une rencontre amoureuse et, petit à petit, on a travaillé ensemble, et cette passion, je pense qu'elle nous unit très fortement. Notre vie, c'est notre travail ; nos modèles sont nos enfants.                
(Gilles)

Leur production amorce une réflexion sur le culte des idoles, un mot dont ils rappellent qu'il était beaucoup utilisé par les adolescents des années 70 et 80. Le culte a-t-il demeuré alors même que le mot n'est plus guère employé ? 

J'étais fan quand j'avais quinze ans, je ne pourrais plus être fan, comme ça. Pierre a gardé un côté, un petit peu... [Pierre :] Un petit peu, mais c'est vrai que ça va plus avec quand on est adolescent... [Gilles :] Moi; j'admire les gens qui sont fans, je les envie, je trouve que c'est magnifique.

D'après Gilles, "les gens s'inventent le sacré à travers leur stars" : d'où une photographie saturée d'imagerie religieuse. On en trouve les racines dans leur éducation religieuse, mais aussi dans l'attachement qu'ils éprouvent pour la naïveté des images pieuses. Nourri de leurs voyages en Inde et au Maroc, leur travaille tisse des références culturelles innombrables, des divinités hindoues à la mythologie japonaise.

Extraits sonores : 

  • Extraits de la playlist diffusée à la Cité de la Musique pour "La Fabrique des idoles" ("Dans une photo de Pierre et Gilles", Lolly Wish, etc.)
  • "Du bonheur", Jean-Louis Aubert ("Refuge", 2019)
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......