LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Mise en scène de Philippe Decouflé pour une séance photo organisée par l'AFP.

Regards croisés entre Philippe Decouflé et Pierrick Sorin

43 min
À retrouver dans l'émission

Que vous soyez myopes ou presbyte, aujourd'hui, on croise les regards avec Philippe Decouflé et Pierrick Sorin, initiateurs de l'exposition "Regard croisés d'un myope et d'un presbyte" présentée au Domaine départemental de Chamarande jusqu'au 5 septembre.

Mise en scène de Philippe Decouflé pour une séance photo organisée par l'AFP.
Mise en scène de Philippe Decouflé pour une séance photo organisée par l'AFP. Crédits : JOEL SAGET - AFP

Philippe Decouflé, chorégraphe, et Pierrick Sorin, artiste vidéaste, réalisateur, scénographe et metteur en scène à l’occasion de leur exposition Regards croisés d’un myope et d’un presbyte au Domaine départemental de Chamarande jusqu’au 5 septembre.

Lorsqu'on lui a proposé d'être commissaire pour une exposition au Domaine département de Chamarande, Philippe Decouflé a rapidement pensé qu'il pourrait exposer avec le vidéaste Pierrick Sorin, dont il connaissait et appréciait le travail.

Nous sommes dans la même démarche : celle de faire des choses qui peuvent se regarder de plusieurs manières différentes et qui peuvent toucher toute sorte de public : cette idée de démystifier l'art, de le rendre accessible à tous. (Philippe Decouflé)

Un jeu sur les perceptions

Cette exposition, qui se focalise sur les mouvements d'optiques, se base sur leur propre expérience en tant que myope et presbyte. Au centre de leur démarche : le jeu sur les perceptions du spectateur.

J'ai découvert il y a peu que l'on pouvait parler d'art optique, je pense que mon travail serait à classer dans cette catégorie. Ce qui me fascine là-dedans, c'est le fait que par des jeux d'optique, on peut reconstituer un monde inexistant, comme si on était un petit dieu qui intervenait sur un univers. (Pierrick Sorin)

Pour ma part, j'ai réalisé surtout des spectacles donc utilisé essentiellement le mouvement. Mais je joue beaucoup sur l'aspect visuel, il y a donc de l'art cinétique et de l'art optique dans mes pièces. J'ai fait des expériences et découvert avec ma camarade des procédés, des vidéos, que je pouvais partager sur scène avec le public, qui me semblaient plus ludiques, plus interactifs, qui ne se contentaient pas d'être simplement spectaculaires. (Philippe Découflé)

Jouer sur les mouvements d'optique, c'est aussi avoir une influence sur la perception du monde: celui-ci peut être déformé ou simplement vu sous un autre prisme.

Tout individu est plus ou moins myope. Aucun individu n'est capable de voir la réalité du monde tel qu'il est. En étant myope et presbyte, on est finalement tout aussi normal que n'importe qui. (Pierrick Sorin)

Extraits sonores : 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......