LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche dans "Adieu Monsieur Haffmann"

Sara Giraudeau, une actrice du secret

27 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la sortie au cinéma du film "Adieu Monsieur Haffmann" de Fred Cavayé, Olivia Gesbert reçoit l'actrice Sara Giraudeau, impressionnante de force et de sensibilité dans le rôle de Blanche Mercier.

Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche dans "Adieu Monsieur Haffmann"
Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche dans "Adieu Monsieur Haffmann" Crédits : Vendôme Production

Fille de Bernard Giraudeau et Anny Duperey, deux des plus grands acteurs français de leur génération, Sara Giraudeau débute sur les planches à 20 ans avec "Les monologues du vagin" d'Eve Ensler.  En 2007, elle reçoit le Molière de la révélation théâtrale pour "La Valse des pingouins" de Patrick Haudecœur mise en scène par Jacques Décombe. Le théâtre n'est pas son seul terrain d'expérimentation. Elle apparaît à la télévision et s'impose à partir du 2015 auprès du grand public avec la série "Le Bureau des légendes" d'Eric Rochant sur Canal . Au cinéma, elle devient de plus en plus incontournable, jusqu'au César de la meilleure actrice dans un second rôle pour "Petit paysan" d'Hubert Charuel en 2018.

"Adieu Monsieur Haffmann" de Fred Cavayé, librement adapté de la pièce de théâtre aux 4 Molières de Jean-Philippe Daguerre, plonge le spectateur dans une France sous Occupation, en 1941.  Sara Giraudeau interprète le rôle de Blanche Mercier, la femme de François qui est employé auprès d'un bijoutier juif, Joseph Haffmann. Quand son patron décide d'aller retrouver sa famille en Zone libre, François accepte un pacte faustien : devenir le temps de la guerre le propriétaire du commerce et de l'appartement. Finalement, Haffmann est dans l'incapacité de quitter Paris. Il doit se réfugier dans la cave de la boutique qui ne lui appartient plus.  A propos de Blanche, Sara Giraudeau dit qu'elle a "une innocence, à la différence de la naïveté, qui la rend très lucide. Il y a quelque chose de pas normal là-dessous sur des actions un peu folles comme ça de remplacer nos vies. Il y quelque chose d’absolument pas sain.."

Après "Pour elle", "A bout portant" ou "Le jeu",  le réalisateur et scénariste Fred Cavayé change de registre et s'attaque avec talent au film historique. "Adieu Monsieur Haffmann" sonde les côtés obscurs de l’âme humaine et les petites compromissions dans ce huis-clos réunissant Sara Giraudeau, Daniel Auteuil et Gilles Lellouche. Elle qualifie ce tournage de merveilleux : "Ce sont des acteurs extrêmement généreux. La base de leur jeu se fait avec leurs partenaires et moi je fonctionne aussi comme ça. Donc le rapport était tout de suite très simple et très chaleureux. […] Ils ont deux natures très différentes. Gilles a plus une nature de feu, énergique, drôle. Il est tout le temps dans un rapport fusionnel avec les gens qui l’entourent. Et puis c’est un excellent comédien. C’est toujours en effusion. Daniel de son côté est beaucoup plus calme, très sage. Il a une observation avec beaucoup de sagesse. C'était deux énergies très différentes qui se complétaient extrêmement bien."

L'actrice révèle une puissance de jeu et une sensibilité impressionnantes pour incarner le personnage au centre d'un triangle malsain où se joue une revanche sur la vie avec tout ce que cela contient de frustration et de manipulation. L'un des fils rouges de sa filmographie pourrait être la vérité ou le secret : "Je pense que c'est bien d'être un acteur ou une actrice du secret, de ne pas tout livrer. Alors, parfois, ça peut prendre du temps pour se construire, parce qu’on est vite identifié par rapport à ce qu’on voit, surtout au cinéma où l’image est tout de suite très forte dans ce qu’on dégage. C’est très intéressant d’avoir petit à petit des rôles qui montrent autre chose. Chaque rôle a ses ambivalences. J’aime beaucoup garder une forme de… pas de retenue, mais ne pas tout livrer dans un rôle."

Extraits sonores :

  • Bande annonce et extrait du film "Adieu Monsieur Haffmann"
  • Catherine Deneuve, "Les étoiles de France Inter", 20/09/1980
  • Renaud Meyer, "Un autre jour est possible", France Culture, 23/09/2013
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......