LE DIRECT
Jodie Devos

Si Offenbach nous était conté…

27 min
À retrouver dans l'émission

"On se doit de donner le meilleur de nous-mêmes" : Jodie Devos, soprano, interprète Olympia dans "Les contes d’Hoffmann" de Jacques Offenbach à l'Opéra Bastille (jusqu’au 14 février 2020). Elle est en lice pour les Victoires de la musique classique avec son album "Offenbach Colorature".

Jodie Devos
Jodie Devos Crédits : Nicolas Maeterlinck - AFP

Les Contes d'Hoffmann se tient à l'Opéra Bastille du 21 janvier au 14 février 2020, dans la mise en scène de Robert Carsen et sous la direction musicale de Mark Elder. Jodie Devos y interprète la poupée Olympia, la première des trois muses que chante le personnage d’Hoffmann, épris d’elle sans savoir qu’elle est une poupée. L'air le plus légendaire est celui des "Oiseaux dans la charmille". Les deux autres muses sont interprétées, pour Giulietta, par Véronique Gens et pour Antonia, par Aylin Pérez. Hoffman est, quant à lui, incarné par Michael Fabiano

Je crois qu'on rencontre [dans Les Contes d'Hoffmann] l'Offenbach le plus complet qui soit, il a eu des années pour se préparer à cet opéra. Il a eu beaucoup de mal à l'atteindre, à atteindre cette perfection, il en est mort avant. C'était un homme tellement occupé, c'était un grand businessman, c'était un visionnaire aussi, et c'est comme s'il avait vraiment mis toutes ses dernières forces et rassemblé la richesse de son oeuvre dans ces Contes.
(Jodie Devos)

Avec nous, elle évoque la difficulté de ce rôle encore plus bref que celui de la Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée, l'autre morceau de bravoure pour lequel toute soprano colorature est attendue. C'est seulement lors des répétitions qu'elle a découvert l'opéra d'Offenbach dans son entièreté, le seul opéra sérieux du plus célèbre compositeur d'opérettes. Il est passé de vie à trépas la partition à la main, criblé de dettes, alors que l'orchestration n'était pas achevée et que la goutte le rongeait.

Je trouve qu'il y a un travail assez remarquable de la jeune génération des chanteurs français pour remettre le texte en avant. On oublie un peu cette période où c'était la voix avant tout, le beau chant, la tradition du bel canto, qui a fait les plus belles heures de l'opéra, du grand opéra en tout cas... À l'Opéra-Comique, c'était une autre tradition, et je pense que le français y était quand même primordial, mais les chanteurs français que je rencontre font vraiment attention à ça. On a besoin du texte, on a envie de comprendre, et, pour le public, c'est un vrai plaisir de ne plus avoir les yeux fixés sur les sous-titres.                    
(Jodie Devos)

J'étais un instrument qu'on a particulièrement besoin de respecter et de chérir, mais, finalement, ça correspond bien à l'apprentissage de la voix. [...] Chaque rôle nous donne les bases pour progresser dans d'autres choses. Tout s'homogénéise dans le travail.                   
(Jodie Devos)

La cantatrice est également au centre d'Offenbach Colorature (Alpha Musics/Palazzetto Bru Zane), un album paru en 2019 pour le bicentenaire de la naissance de celui qui fut violoncelliste, compositeur, directeur de théâtre et chef d'orchestre. Jodie Devos y interprète une quinzaine d'airs, déployant l'immense palette de sa virtuosité comme de celle d'Offenbach. Elle dit également apprécier les rôles féminins qu'elle incarne, tous marqués par une grande force de caractère.

La Royal Academy de Londres m'a complétée en tant que chanteuse, en tant qu'artiste, c'est-à-dire que j'ai appris le Lied, j'ai appris l'english song, j'ai étudié l'oratorio, c'était vraiment une approche beaucoup plus complète et globale. L'académie de l'Opéra-Comique, c'est une spécialisation dans le répertoire de l'Opéra-Comique, je n'ai fait que de l'opéra-comique pendant cette saison.          
(Jodie Devos)

L'opéra-comique, ce sont des thèmes parfois très sérieux. Manon est un opéra-comique, Carmen est le plus grand exemple d'opéra-comique. [...] La particularité de l'opéra-comique, c'est ce mélange de voix chantée et de voix parlée.                  
(Jodie Devos)

Extraits sonores :

  • "Les oiseaux dans la charmille", air d'Olympia dans Les Contes d'Hoffmann (interprété par Jodie Devos à l'Opéra Bastille, janvier 2020)
  • "Voilà toute la ville en fête", extrait de Fantasio (Jodie Devos, Offenbach Colorature, Alpha Classics/Palazzetto Bru Zane, 2019)
  • Sabine Devieilhe, "Le public aime les aigus" ("Les Grands entretiens", France Musique, 9 novembre 2016)
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......