LE DIRECT
"Voir le jour", avec Sandrine Bonnaire.

Soignant.e.s et maternités

1h12
À retrouver dans l'émission

Le film de Marion Laine "Voir le jour" sort en salles aujourd'hui. L'occasion de recevoir la réalisatrice, accompagnée de Julie Bonnie, autrice de "Chambre 2" dont le film est inspiré.

"Voir le jour", avec Sandrine Bonnaire.
"Voir le jour", avec Sandrine Bonnaire. Crédits : Apsara- Pyramide Films

Dans Voir le jour, nous voilà dans les sabots d’une auxiliaire de puériculture Jeanne interprétée par Sandrine Bonnaire, pris dans le rythme effréné des conditions qu’offrent l’hôpital, aux mères qui accouchent et à celles qui les accompagnent. Une histoire de femmes ballottées entre les contraintes, les cris des supérieurs, et les épreuves qu’engendrent certaines naissances. Derrière la blouse de Jeanne - qui fait d’elle une invisible - des tatouages, les traces de son passé, une vie de rockeuse qui jaillit par fragments, au moment où son enfant quitte le nid.

"Voir le jour", Brigitte Roüan
"Voir le jour", Brigitte Roüan Crédits : Apsara - Pyramide Films

Née à Voiron, Marion Laine étudie les lettres avant de se lancer dans le cinéma.  Elle écrit puis réalise plusieurs courts métrages, ainsi que les longs métrages Un cœur simple avec Sandrine Bonnaire et Marina Foïs et À cœur ouvert avec Juliette Binoche et Edgar Ramirez. Elle collabore également au scénario de plusieurs films, notamment Des vents contraires de Jalil Lespert. Voir le jour est son troisième long métrage. Elle y retrouve Sandrine Bonnaire.

Julie Bonnie est une écrivaine française, également chanteuse, violoniste, guitariste et compositrice. Mère de famille, elle a travaillé comme puéricultrice dans une maternité durant plus de dix ans, tout en continuant à chanter. Publié en 2013, Chambre 2, son premier roman, est récompensé du prix du roman Fnac. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"J'ai été dans le corps d'un soignant, pendant dix ans en maternité, mais je n'ai jamais considéré que Béatrice, le personnage principal de mon livre, c'était moi, j'ai vraiment pensé écrire une fiction. C'est peut-être éventuellement une micro-fiction de moi, comme une loupe sur une petite partie de qui je peux être. Ce que j'avais en tête quand je faisais parler Béatrice, c'est que je voulais qu'elle soit comme le nouveau-né. C'est pour ça qu'elle est essentiellement dans la sensation, avec la peau, les odeurs, les couleurs, à travers tout ce qui passe par le corps, parce que, ce que je trouve fascinant, troublant et merveilleux, quand on passe beaucoup de temps avec des nouveau-nés, même minuscules, c'est leur appréhension du monde. Ils sont capables de réagir à presque  tous les stimuli qu'on leur propose, ils réagissent avec leurs corps, et c'est ce que voulais aussi avec Béatrice." Julie Bonnie

Dans ce film j'avais envie de faire des portraits de femmes de tous âges, plus que de parler de la naissance elle-même, et de développer la maternité dans tous ces âges. Je me suis dit que j'allais prendre une équipe de femme de toutes les générations, tricoter toutes ces générations, et m'approcher de ces portraits de femmes, et du rapport à la mère. J'avais envie de parler de nos mères et de nous en tant que mère. Marion Laine

"Il a fallu que je trouve le moyen de m'approprier le livre de Julie, et le déclic que j'ai eu c'est que mes enfants sont partis, quand j'étais en train d'écrire le film. Le départ de ma fille a été le déclencheur, je me suis dit qu'il fallait que je vieillisse le personnage et que sa fille parte, parce que c'est ça aussi la maternité : c'est savoir dire au revoir à son enfant et le laisser partir." Marion Laine

A partir du moment où on est à ce point en surcharge de travail, tout est maltraitant. Or le "care", c'est la science de ne rien faire, d'être juste là. Il est souvent nécessaire de ne pas agir, d'être juste là, comme une présence rassurante et bienveillante. Notre travail, en tant qu'auxiliaire de puériculture, c'est de donner à la maman la confiance nécessaire pour bien s'occuper de son bébé, mais il faut du temps pour ça, et du temps on en manque terriblement. On devient vite des dragons, parce qu'on sait qu'il faudrait prendre le temps, et quand on en n'a pas, ça fait un frottement électrique qui fait qu'on est tout le temps en train de mal faire son boulot. Julie Bonnie

Archive :

Pascale Molinier, émission "LSD", France Culture, 2008

Références musicales :

BOF Voir le jour , composée par Béatrice Thiriet

Julie Bonnie et Sandrine Bonnaire, Mon air c'est de l'eau, BOF Voir le jour

Original Size, La Spirale

Chroniques

13H35
15 min

Fiction / Imagine 2020

"Demain : j'arrête" de Klaire Fait Grr
13H50
9 min

Un voyage : la Seine et nos amours

Rediffusion
Une nuit à la Roche-Guyon (la Roche-Guyon)

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......