LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Thomas Jolly

Thomas Jolly arrive à Quai

27 min
À retrouver dans l'émission

Hommage poétique à la longue dame brune avec le metteur en scène Thomas Jolly, pour le spectacle imaginé par Raphaëlle Lannadère présenté à la Scala, "Un jardin de silence" (du 18 octobre au 3 novembre 2019). Le jeune metteur en scène est par ailleurs le nouveau directeur du CDN "Le Quai" à Angers.

Thomas Jolly
Thomas Jolly Crédits : Jean-François Monier - AFP

Tout juste nommé à 37 ans à la tête du Centre Dramatique National (CDN) d’Angers, « Le Quai » qui abrite aussi un Centre de danse contemporaine, tout juste renouvelé, avec l’arrivée de Noé Soulier, Thomas Jolly y succéde à Fréderic Bélier-Garcia. En parallèle, il monte deux spectacles : Macbeth Underworld à la Monnaie de Bruxelles et Un Jardin de Silence avec la chanteuse L. (Raphaële Lannadère) et le compositeur Babx (David Babin), qui sera présenté à la Scala de Paris jusqu'au 3 novembre, puis en tournée dans toute la France et en Suisse jusqu'au printemps prochain. 

J'aime les aventures nouvelles. Mais, en ce qui concerne Barbara, cela a du sens. Je me suis beaucoup intéressé aux monstres et je crois que Barbara en fait partie avec son aura, c'est un personnage théâtral. Les monstres ont théâtralement toutes les facettes de l'humanité. Ils sont comme une loupe sur les humains.      
(Thomas Jolly)

Shakespeare m'a tout appris, c'est l'auteur qui arrive a embrasser la plus grande palette d'émotions, la plus grande humanité, la plus grande universalité. Le geste de mise en scène est en symbiose avec la salle et c'est une leçon qui ne me quittera plus.      
(Thomas Jolly)

Après 14 ans de compagnie, je crois avoir exploré le modèle et, après l'exploration de ce modèle j'avais besoin d'en trouver un autre. Ici, les spectacles sont aussi un outil pour la culture, j'ai besoin d'inscrire mes spectacles dans une démarche pour faire avancer la culture et le théâtre. A Angers, on est dans une possibilité de faire se rencontrer les arts et je crois qu'on a la possibilité de donner la réponse que doivent donner les centres dramatiques aux territoires dans lesquels ils s'inscrivent. Avoir une maison, c'est aussi pouvoir poser ses bagages et réfléchir à l'histoire qu'on écrit avec le public.      
(Thomas Jolly)

Dans l'exhibition, il n'y a pas de rapport narcissique, il n'y a rien de relié à l'ego, l'exhibition est dans la volonté de mettre en lumière la complexité de l'humanité et j'ai envie de servir d'outil pour cela. Dès que Barbara commence une chanson, on part en voyage avec elle. Quand elle chante Nantes, j'ai l'impression que mon père est mort à Nantes alors qu'il n'y a jamais habité et qu'il est vivant. Ces grands interprètes que sont Barbara, Brel, Gainsbourg ou Ferré ont cette force qui nous donne l'impression qu'ils parlent de nous. Eux et les comédiens sont la porte d'entrée sur laquelle les cerveaux des spectateurs se plaquent.      
(Thomas Jolly)

Extraits sonores:

  • Extraits de "Un jardin de silence".
  • Barabra explique pourquoi elle a momentanément laissé le tour de chant ("c'était du fonctionnariat") après son passage à l'Olympia. (Discorama 09 mars 1970)
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......