LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Éric Toledano et Olivier Nakache

Toledano/Nakache : de la comédie populaire à la série intimiste

28 min
À retrouver dans l'émission

La Grande Table est sur le divan pour une émission spéciale "En thérapie", en deux temps, avec son duo de co-réalisateurs, devenu incontournable dans le paysage cinématographique français, depuis "Intouchables" jusqu'au "Sens de la fête": Eric Toledano et Olivier Nakache.

Éric Toledano et Olivier Nakache
Éric Toledano et Olivier Nakache Crédits : ©Carole Bethuel ©Les Films du Poisson

En thérapie, série événement tant attendue, sera disponible en intégralité sur ARTE du 28 janvier au 27 juillet et diffusée sur la chaîne le jeudi à 20h55, du 4 février au 18 mars : 7 semaines de diffusion pour 7 semaines de thérapie qu'on vous promet riches en émotions le temps des 35 épisodes. Après les grandes comédies du duo (Intouchables, Hors-Normes, Le Sens de la fête, Nos jours heureux), place à l'intime. Une autre manière sans doute de désamorcer les maux de notre société : non plus par le rire, mais par la parole. Avec, en toile de fond, ce désir de communauté et d'entraide, une constante dans leur cinéma.

Il y avait une contrainte : tout passait par le jeu du comédien. Après la vague d’attentats de 2015, nous étions sidérés, sous le choc, fragilisés. On a eu l’envie de passer très vite à autre chose, un réflexe que l’on retrouve aujourd’hui en parlant très vite du « monde d’après ». Il y a une absence d’analyse, d’écoute… On a repensé à cette série : de la curiosité, c’est devenu une nécessité. (Eric Toledano)

Il y a toujours chez nous un sujet sociétal : on est très poreux à cela. Dans cette série, on parle des personnages mais on parle aussi de la France. (Olivier Nakache)

La série, inspirée par le concept à succès de Betipul (Haiagi Levy, 2005), avait déjà eu sa version américaine, In treatment (avec Bagriel Byrne dans le rôle-titre), mais aussi une version italienne, argentine, japonaise… C’est la vingtième adaptation de cette grande série. Son secret ? Un concept : le personnage principal est un psychanalyste et chaque épisode correspond à une séance. Eric Toledano et Olivier Nakache avaient vu la série en 2009 et le principe les avait interpelés, mais ce sont les attentats du 13 novembre 2015 qui les ont décidés à adapter cette série en France, alors que beaucoup ressentaient le besoin de parler et d’être écoutés. Ensemble, ils relèvent le défi d'un huis-clos minimaliste, où toute l'attention du spectateur est portée sur les paroles des patients. Un art de l'écoute et du temps.

Ils sont restés fidèles au format d'origine, tout en proposant une réécriture dans un contexte français bien particulier. Un travail qui s'est appuyé sur une équipe hors norme, aussi bien au niveau des réalisateurs (Mathieu Vadepied, Pierre Salvadori et Nicolas Pariser), que des auteurs (David Elkaïm & Vincent Poymiro, Pauline Guéna, Alexandre Manneville, Nacim Mehtar) qui ont entouré le duo de choc.

Une des motivations, c’était le collectif : on avait envie de partager cette expérience, de constituer une équipe. Cela s'est fait de façon assez naturelle. (Olivier Nakache)

C’était comme s’échapper et voir ce qui se passait ailleurs. (Eric Toledano)

Au lendemain des attentats du Bataclan, à l'automne 2015, Philippe Dayan (Frédéric Pierrot) reçoit chaque jour un patient que la série suit : une chirurgienne en plein transfert amoureux (Mélanie Thierry), un couple en crise face à une grossesse (Clémence Poésy et Pio Marmaï), une adolescente championne de natation mais aux tendances suicidaires (Céleste Brunnquell) et un agent de la BRI étant intervenu au Bataclan (Reda Kateb). Ou comment le bouleversement collectif des attentats réveille en chacun des failles familiales, amoureuses, professionnelles, relationnelles. Le docteur renoue également avec son ancienne analyste, Esther (Carole Bouquet), pour faire face à cette avalanche de récits, d'émotions, qui viennent le toucher dans ses propres blessures.

L’histoire que l’on raconte et la vie des acteurs s’entremêlent pour faire jaillir des émotions. Le tournage de cette série était de l'hyper-concentration. (Olivier Nakache)

Pour ces prises de 15 minutes, c'est comme du saut en parachute pour les acteurs. (Eric Toledano)

La deuxième partie de l'émission, toujours avec nos deux invités, c'est par ici :

Extraits sonores :

  • Extraits de la série En Thérapie
  • Hagaï Levi, émission Le rendez-vous, France Culture, 07/04/2010
  • Sharon Jones & The Dap-Kings, "I just dropped in"
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......