LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Xavier Dolan et Gabriel D'Almeida Freitas au 72ème Festival de Cannes

Xavier Dolan, mes amis, mes amours

27 min
À retrouver dans l'émission

Retour à l'écran pour Xavier Dolan avec la sortie de "Mathias et Maxime" (2019), un hymne à l’amitié, complice, apaisée.

Xavier Dolan et Gabriel D'Almeida Freitas au 72ème Festival de Cannes
Xavier Dolan et Gabriel D'Almeida Freitas au 72ème Festival de Cannes Crédits : Stephane Cardinale - Corbis - Getty

Après un détour par Hollywood, l’enfant prodige de Cannes, Xavier Dolan, est de retour chez lui, au Québec. Son huitième opus, Matthias et Maxime  est un film tendre sur l’amitié et l’ambiguïté, voire la confusion des sentiments.

Mes amis qui ont quarante, cinquante ou soixante ans me disent "tu vas voir : la trentaine, c'est bien, on est encore jeune, mais on ne fait plus les même conneries". Mais, si vous me demandez de définir l'homme de trente ans, je ne saurai pas le faire. Je n'ai pas fait un film sur une génération mais sur quelques gens que je connais.            
(Xavier Dolan)

Ce nouveau film laisse présager un virage dans sa carrière. Tout en mettant en scène les thématiques qui ont toujours été au centre de ses films (la question de l’homosexualité, mais aussi l’ambiguïté du désir et une relation mère-fils délétère), il semble réinventer la forme en incluant une nouvelle thématique, jusqu’à présent relativement absente de ses films: celle du groupe et de l’amitié au sein de celui-ci. Ce tournant lui permet de proposer un film où, si les joutes verbales sont toujours - et peut-être encore plus - jouissives, poussées à l’extrême,  la forme et le rythme semblent plus apaisés.

J'ai besoin de ressentir que les personnages sont vrais, sont réels. Il y a plein de niveaux de langue dans les film. Il faut que ça existe, que ça vive. Ce n'est pas pour dire qu'on parle mal le français au Québec, mais pour montrer que la langue change. Mes personnages ont tous le besoin d'être entendus.            
(Xavier Dolan)

Xavier Dolan semble dans ce film se désintéresser d'un cinéma visant à impressionner son spectateur, à l'attirer vers un climax émotionnel et formel balayant tout sur son passage. Il travaille à filmer l'intériorité et s'attarde moins sur des effets de mise en scène.

Je pense que tous mes personnages se cherchent, cherchent à savoir qui ils sont. C'est cette même question qui revient : "qui suis-je, ou vais-je". Ça paraît très vaste, mais cela peut se décliner de plein de façons différentes.            
(Xavier Dolan)

Extraits sonores:

  • Michel Tremblay évoque parle du caractère latin du parler québécois
  • Bande-annonce de Matthias et Maxime
  • Reprise du morceau de Simon and Garfunkel "Sound of Silence" par le groupe Chromatics

Bibliographie

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......