LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Mon chien stupide" (Yvan Attal, 2019)

Yvan Attal en mode John Fante

26 min
À retrouver dans l'émission

Comment vivre dans une maison où l'on ne supporte plus ses enfants et à peine plus sa femme? Yvan Attal, acteur, scénariste et réalisateur, reprend et actualise "Mon chien stupide", le classique sombre et déjanté de l'écrivain John Fante.

"Mon chien stupide" (Yvan Attal, 2019)
"Mon chien stupide" (Yvan Attal, 2019) Crédits : StudioCanal

Pour son huitième long-métrage, Yvan Attal rend hommage à l'écrivain John Fante en adaptant Mon chien stupide. Le film n’est que peu différent du roman. Certaines scènes, "infilmables aujourd’hui" selon Yvan Attal, ne sont pas présentes dans le film. Le lieu et la temporalité ont également été modifiés. Le roman se déroule dans les années soixante, en Californie ; le film, quant à lui, se déroule dans le Pays basque, de nos jours. Entre panne d'inspiration et crise de la cinquantaine, Henri, le personnage principal joué par Yvan Attal, songe à faire table rase quand arrive dans sa vie un chien mal élevé.

Il se reconnaît dans ce chien. Ce chien est vengeur et il va le venger de sa famille. Il va vouloir le garder pour faire chier tout le monde. Il devient le meilleur ami de Henri qui se sent très seul.          
(Yvan Attal)

Je me suis énormément attaché à ce chien. Je n'en ai pas, je n'y connaissais pas grand chose. Mais lui, il avait une attitude un petit peu stupide. Ce nom lui allait bien.          
(Yvan Attal)

La figure de ce chien, mais également le refus de la bienséance et de se positionner dans le politiquement correct, constituent un des ressorts essentiels de ce récit, qui est le rire. En réussissant à rendre ces personnages, ceux des enfants et principalement celui de Henri, aussi détestables que risibles, Yvan Attal propose un film qui s’inscrit parfaitement dans une forme de tragicomédie.

Le couple est un sujet inépuisable. Là, il y a l'usure lié à la durée du couple et la façon dont les enfants prennent le dessus sur celui-ci. Les parents rêvent qu'ils se cassent pour retrouver une vie à deux. Le problème, c'est les enfants et ce qu'ils font au couple. Ce sont les rois, il faut s'occuper d'eux et on n'a plus de vie.          
(Yvan Attal)

Face à l’usure du couple, face à sa vie défaite et à ses rêves d’une autre existence, sans femme, sans enfants, l’envie d’ailleurs et la solution à toutes ses misères semble résider dans la ville de Rome, dont il répète le souvenir comme le leitmotiv d’un temps passé idéalisé, bienheureux : le temps où il était en résidence à la Villa Médicis, où il pouvait boire des cafés sur la piazza Navona. Une fois encore, Yvan Attal met en scène Charlotte Gainsbourg, cette fois ci dans le rôle de Cécile, la femme de Henri.

Souvent, on étouffe ses enfants par envie de les faire à notre image. Comme si on se voyait en eux et que c'était notre honneur qui était en jeu. Alors qu'il faut les laisser faire.          
(Yvan Attal)

Extraits sonores: 

  • Bande-annonce de Mon chien stupide (Yvan Attal, 2019)
  • Extrait du dernier album de Brad Mehldau (par ailleurs compositeur de la musique du film Mon Chien Stupide) : Finding Gabriel, sorti en mai 2019
  • Dan Fante, fils de John Fante, parle de son père dans le documentaire "Made in Fante".

Bibliographie

"Un chien stupide"

Mon chien stupideYvan AttalStudioCanal, 2019

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......