LE DIRECT

Frac Poitou-Charentes : l'art et le territoire / Live : Guts / Portrait : Claude Ponti

1h13
À retrouver dans l'émission

Cet été, La Grande table vous invite à tendre l’oreille juste avant la sieste... Itinérante, elle prendra tout d'abord le chemin des festivals, de Paris à Avignon, de Metz à Arles pour laisser place, à mi-parcours, à la musique, juste avant le tête-à-tête radioscopique de notre deuxième partie.

Bruno Serralongue : Tibetan Monk / Nicolas Cilins :  Archéologies marocaines
Bruno Serralongue : Tibetan Monk / Nicolas Cilins : Archéologies marocaines Crédits : FRAC Poitou Charente - Radio France
Alexandre Bohn et Bruno Serralongue
Alexandre Bohn et Bruno Serralongue Crédits : Astrid Landon - Radio France

1 ère partie Aujourd’hui la Grande table d’été se fait l’écho du travail des artistes ici et ailleurs. “L’art et le territoire”, c’est le thème de l’exposition du Frac Poitou-Charentes, vu à travers l’oeil de la caméra et de l’objectif. Des territoires lointains: du Maroc au Tibet, voyages réels et imaginaires qui racontent l’histoire des relations entre les peuples.

Ce sera pour nous l’occasion d’un voyage radiophonique entre orient et occident, pour interroger l’art tel qu’il s’inscrit dans les territoires et dans les consciences, avant de rejoindre l’univers tout aussi imaginaire de Claude Ponti.

Avec : Alexandre Bohn , directeur du Frac Poitou Charentes, Bruno Serralongue , photographe, et Nicolas Cilins , artiste et réalisateur à l'occasion de l'exposition Cardo & Decumanus qui se tient jusqu'au 19 septembre

Nicolas Cilins, Alexandre Bohn, Maylis Besserie et Bruno Serralongue
Nicolas Cilins, Alexandre Bohn, Maylis Besserie et Bruno Serralongue Crédits : Astrid Landon - Radio France

Live inédit Guts : Roses

Claude Ponti et Maylis Besserie
Claude Ponti et Maylis Besserie Crédits : Astrid Landon - Radio France

2ème partieClaude Ponti , je l’aime pas. Il est moche, il sent mauvais des pieds, des mains, de la narine gauche et surtout, il pue du crayon...C’est le fils d’une photocopieuse et du dictionnaire encyclopédique aux pages art et culture…”. Voilà comment le décrit son ennemi intime, dans Ponti Foulbazar . Claude Ponti, auteur et illustrateur, père d’un nombre infini de créatures...il est l’invité du portrait de la Grande table d’été.

Chronique Christian Makarian (L’Express) : série 1945 « Et Staline devint Dieu »

Claude Ponti : selfie et dédicace
Claude Ponti : selfie et dédicace Crédits : Radio France
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......