LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
On the verge

Julie Delpy et Valérie Donzelli : femmes en séries

28 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion du Festival Séries Mania qui ferme ses portes, Olivia Gesbert reçoit Julie Delpy (pour sa série "On The Verge") et Valérie Donzelli ("Nona et ses soeurs"). Ces deux actrices, scénaristes et réalisatrices plongent avec poésie et humour dans le format des séries.

On the verge
On the verge Crédits : THE FILM TV / CANAL +

Hyperactives, poétiques, fantasques, drôles, Julie Delpy et Valérie Donzelli ont comme autre point communs de ne jamais être là où on les attend. Actrices et cinéastes, on les retrouve aujourd’hui à la tête de deux séries : On The Verge (de Julie Delpy) et Nona et ses filles (de Valérie Donzelli).

Nona et ses filles
Nona et ses filles Crédits : Manuel Moutier

Chacune à sa manière, Julie Delpy comme Valérie Donzelli s'empare de la forme sérielle pour développer des personnages attachants, drôles, provocants et poser des questions de société : Quelle place pour les femmes aujourd'hui ? Comment mener une carrière professionnelle épanouissante ? Comment représenter les liens familiaux en 2021 ? Qu'est-ce que la maternité ? etc.

La série On The Verge, co-écrite par Julie Delpy et Alexia Landeau, raconte l'histoire de quatre amies en pleine midlife crisis à Los Angeles. Elles tentent de jongler entre leur vie familiale et leur vie professionnelle. Avec son regard d’expatriée vivant depuis des années aux Etats-Unis, Julie Delpy dresse – pour sa première série –  un portrait original, drôle, poétique et impertinent de la société américaine en pleine présidence Trump. On The Verge est diffusée sur Canal à partir du 6 septembre.

Avec Nona et ses sœurs, en compétition au Festival Séries Mania, sera diffusée en décembre sur Arte, Valérie Donzelli suit également le parcours de quatre femmes. Nona, 70 ans, découvre qu'elle est enceinte, ce qui va bousculer sa vie et celle de ses filles quadragénaires.

Avec Nona et ses filles, je voulais repousser les frontières de la maternité [...] Voir une femme enceinte de 60 ans ça peut choquer. Mais la vie ne ne s'arrête pas à 50 ou 60 ans. Je voulais raconter la vie d'une femme de 70 ans qui tombe enceinte. Nona est une figure féministe.  (Valérie Donzelli)

C'est une comédie sur l'emprise, tout en étant grinçant. Et sur la manière dont on se libère de cette emprise. Le mari de Justine ce n'est pas un tortionnaire... Je voulais raconter ce couple tout en restant drôle. (Julie Delpy)

Le temps de la série est beaucoup plus long que pour un long-métrage. La temporalité est fragmentée. Ce qui m'a plu tout de suite, c'est de créer des personnages. Et la famille, c'était un endroit parfait ! (Valérie Donzelli)

J'avais fait le Skylab avec plein de personnages. Je faisais des schémas énormes pour les relations entre les personnages, avec des couleurs, etc. [...] Avec la série, il y a quelque chose qui me rappelle les maths où on construit des choses compliquées. 12 épisodes, c'était un marathon. (Julie Delpy)

Extraits sonores :

  • Extrait de Nona et ses soeurs
  • Extrait de On The Verge
  • Agnès Varda, Archive INA non datée
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......