LE DIRECT
Rhett Butler (Clark Gable) et Scarlett O'Hara (Vivien Leigh) dans une scène fameuse du film de 1939, "Autant en emporte le vent", de Victor Fleming

« Autant en emporte le vent »… Nouvelle traduction, nouveau souffle ?

28 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd'hui même, une nouvelle traduction en français par Josette Chicheportiche du grand classique "Autant en emporte le vent" de Margaret Mitchell est publiée aux éditions Gallmeister. La traductrice et l'éditeur Olivier Gallmeister sont nos invités pour en parler.

Rhett Butler (Clark Gable) et Scarlett O'Hara (Vivien Leigh) dans une scène fameuse du film de 1939, "Autant en emporte le vent", de Victor Fleming
Rhett Butler (Clark Gable) et Scarlett O'Hara (Vivien Leigh) dans une scène fameuse du film de 1939, "Autant en emporte le vent", de Victor Fleming Crédits : Bettmann - Getty

Oliver Gallmeister a fondé la maison d’édition du même nom en 2005.  Fasciné par l'Amérique et les grands espaces, il se spécialise dans la publication de littérature américaine et de nature writing. Josette Chicheportiche est quant à elle écrivaine et traductrice. Elle a déjà traduit chez Gallmeister plusieurs romans, parmi lesquels Texasville de Larry McMurtry, Le bon fils de Steve Wedle, Dans la forêt de Jean Hegland ou encore Une maison parmi les arbres de Julia Glass.

Autant en emporte le vent, célèbre roman de l'écrivaine américaine Margaret Mitchell, a été publié en 1936 et a reçu le Prix Pulitzer l'année suivante. Le livre sortira en France en 1939 chez Gallimard et sera traduit par Pierre-François Caillé, qui s'efforcera de reconstituer en français le langage des serviteurs et esclaves noirs. Une démarche saluée par Margaret Mitchell elle-même : dans une lettre, elle déclare que sa traduction est la seule à restituer cette idée de "dialecte". 

Les éditions Gallmesiter ont profité du fait que l'oeuvre de Margaret Mitchell tombe dans le domaine public en 2020 pour en proposer une nouvelle traduction française par Josette Chicheportiche. 

J'ai passé un an à traduire ce livre, quasiment tous les jours. (...) C'est une écriture très classique, avec beaucoup de descriptions, de détails. J'ai surtout découvert Scarlett O'Hara, une femme très en avance sur son temps, une féministe avant l'heure.          
(Josette Chicheportiche)

"Autant en emporte le vent" est un monument de la littérature américaine (...), ça a été un  grand succès populaire, il fait partie des classiques. (...) Je l'ai re-parcouru en anglais et j'ai été frappé par la vivacité d'écriture de Margaret Mitchell, par le personnage de Scarlett qui est complètement fascinant, c'est une figure impressionnante. Et je me suis dis que ce livre était extrêmement moderne et qu'il fallait le republier.           
(Oliver Gallmeister)

L'ouvrage raconte l'histoire de Scarlett O'Hara, riche héritière dont les parents possèdent une ferme dans le Sud des Etats-Unis. Derrière l'histoire de cette jeune femme, le livre est une fresque historique, avec en toile de fond la guerre de Sécession qui scinde l'Amérique autour de la question de l'esclavage. 

La saga de Margaret Mitchell est doublement intéressante parce qu'elle montre un monde en fin de vie, elle dépeint très bien le Sud, comment cet univers qui reposait sur l'esclavage est détruit par la guerre de Sécession. Elle montre aussi une Amérique en devenir dans la manière dont les nordistes vont prendre la main sur les sudistes, et comment ces deux Amérique vont avoir du mal à se réconcilier.  Ce qui est très intéressant pour moi, c'est que ce livre, alors que c'est une fresque historique, est complètement intemporel. Toutes les luttes que l'on peut voir aujourd'hui aux Etats-Unis sont expliquées par ce qui s'est passé à ce moment-là de l'histoire américaine. La guerre de Sécession, c'est la naissance de l'Amérique moderne avec tout ce qu'il y a de positif et de négatif. Et les contradictions culturelles, entre la vieille Amérique issue de l'Europe et la nouvelle Amérique libérale, sont en germe dans ce conflit-là.           
(Oliver Gallmeister)

Extraits sonores : 

  • Extraits du film "Autant en emporte le vent", de Victor Fleming, 1939
  • Interview d'Annie Ernaux, dans l'émission Pentimento de France Inter, le 16/02/1992 

Bibliographie

Autant en emporte le vent

Autant en emporte le ventGallmeister, 2020

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......