LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Ugo Rondinone, "Vocabulary of Solitude",  2014-2016, 40 sculptures, Mousse Polystyrène, résine époxy, tissu, Dimensions variables / Courtesy de l’artiste et Galerie Eva Presenhuber, Gladstone Gallery, Sadie Coles HQ, kamel mennour et Esther Schipper

Enfance de l'art

1h04
À retrouver dans l'émission

Deux artistes se rencontrent au travers de démarches qui questionnent l’enfance : Clément Cogitore, dramaturge d’un parcours initiatique en forme de conte au Palais de Tokyo, et Françoise Pétrovitch qui capture en peinture les mystères troubles de l'enfance. 2ème partie : portrait de Yann Frisch.

 Ugo Rondinone, "Vocabulary of Solitude",  2014-2016, 40 sculptures, Mousse Polystyrène, résine époxy, tissu, Dimensions variables / Courtesy de l’artiste et Galerie Eva Presenhuber, Gladstone Gallery, Sadie Coles HQ, kamel mennour et Esther Schipper
Ugo Rondinone, "Vocabulary of Solitude", 2014-2016, 40 sculptures, Mousse Polystyrène, résine époxy, tissu, Dimensions variables / Courtesy de l’artiste et Galerie Eva Presenhuber, Gladstone Gallery, Sadie Coles HQ, kamel mennour et Esther Schipper

PREMIÈRE PARTIE : Enfance de l'art

Avec Clément Cogitore, artiste et dramaturge de l’exposition Encore un jour banane pour le poisson-rêve au Palais de Tokyo à Paris jusqu’au 9 septembre 2018 dans le cadre de la nouvelle saison Enfance.

Et Françoise Pétrovitch, artiste plasticienne, exposition À vif au Centre de la Gravure et de l’Image imprimée à La Louvière en Belgique.
Prochaine exposition : accrochage monographique au musée du Louvre-Lens du 17 au 29 octobre 2018.

D’un instant à l’autre, on peut voir les enfants comme de petits adultes et l’instant d’après ils deviennent des créatures qui nous sont totalement étrangères, il y a toujours une bascule entre ces deux points, j’aime cet écart dans ce qu’il creuse.            
Clément Cogitore

Vue de l’exposition « Encore un jour banane pour le poisson-rêve  », Palais de Tokyo (22.06–09.09.2018)
Vue de l’exposition « Encore un jour banane pour le poisson-rêve », Palais de Tokyo (22.06–09.09.2018) Crédits : Photo : Aurélien Mole

Devenir artiste c’est toujours jouer comme un enfant, continuer à raconter des histoires. Ce n’est plus seulement une manière d’apprivoiser le monde mais donner du sens par les mondes qu’on construit. L’art serait un jeu d’enfant absolument nécessaire pour l’espèce et une manière de refuser l’exil de l’enfance.          
Clément Cogitore

Artiste nommé cette année au prix Marcel Duchamp, Clément Cogitore étend les horizons de sa pratique. Après s’être vu confier la mise en scène des Indes Galantes à l’Opéra Bastille, il est aujourd’hui le dramaturge de l’exposition Encore un jour banane pour le poisson-rêve au Palais de Tokyo où il présente aussi une nouvelle série d’œuvres, Kids.
Il imagine un parcours initiatique aux nombreux niveaux de lecture pour un visiteur de « 7 à 77 ans » qui questionne l’émerveillement, les peurs enfantines…

Françoise Pétrovitch mène quant à elle un travail de plasticienne en explorant le dessin, la peinture et la sculpture. Des enfants, des adolescents, traversent son œuvre où leurs figures solitaires instaurent un climat mystérieux.

Françoise Pétrovitch, "Sans titre", 2014, Lavis d'encre sur papier 120 x 160 cm, Courtesy Semiose galerie, Paris.
Françoise Pétrovitch, "Sans titre", 2014, Lavis d'encre sur papier 120 x 160 cm, Courtesy Semiose galerie, Paris.

DEUXIÈME PARTIE : Portrait de Yann Frisch

Yann Frisch est magicien, il présente Le paradoxe de Georges dans le cadre du Festival Paris l'été au théâtre du Montfort à Paris du 31 juillet au 4 août 2018.

Yann Frisch, au travers de son spectacle Le paradoxe de Georges souhaite faire découvrir ce que les tours de carte expriment, à la fois d'abstrait et de bouleversant.

La magie des cartes est aussi un monde incroyable avec différentes écoles, styles, métissages… René Lavant est l’un de ses maîtres, un magicien raconteur d’histoires, presque un poète.

Un tour de magie vient célébrer quelque chose d’assez profond. Quand on ne fera plus de cinéma, on continuera de faire de la magie.

Yann Frisch
Yann Frisch Crédits : © Christophe Raynaud de Lage

Sons diffusés durant l'émission :

ARCHIVE // DELEUZE // ABECEDAIRE // ENFANCE
DISQUE // PALATINE // GRAND PAON DE NUIT
ARCHIVE // RENE LAVAND
ARCHIVE // ETIENNE SAGLIO

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......