LE DIRECT
Erik Truffaz en concert à Rotterdam, 6 février 2020

Les déambulations jazz d'Erik Truffaz

29 min
À retrouver dans l'émission

Erik Truffaz, grand trompettiste de jazz français, nous offre une parole délicate sur ses multiples influences musicales, la solitude de l'artiste ou encore sa passion pour la voix. Son dernier album, "Lune rouge", est sorti en octobre 2019 chez Foufino Productions / Warner Music France.

Erik Truffaz en concert à Rotterdam, 6 février 2020
Erik Truffaz en concert à Rotterdam, 6 février 2020 Crédits : Peter Van Breukelen - Getty

Erik Truffaz est peut-être le plus grand trompettiste de jazz français. Pionnier d'un électro jazz aux nuances raffinées, adepte d'improvisation, il mêle de multiples styles de musiques pour de multiples expériences, saisissant dans ces métissages l'essentiel de la drum'n bass et du hip hop. Il a créé en 1991 le Erik Truffaz Quartet, qui a évolué avec le temps en intégrant de nouveaux membres : Marcello Giuliani est resté à la basse depuis les origines, puis est arrivé Benoît Corboz au clavier et l'ingénierie son et, plus récemment, Arthur Nhatek, 28 ans seulement, à la batterie. 

C’est très important pour moi de me renouveler avec des jeunes.                  
(Erik Truffaz)

Son dernier album, Lune rouge, est sorti en octobre 2019 chez Foufino Productions / Warner Music France. Confiné en Bourgogne, le musicien en a profité pour créer une pièce qu'il a jouée il y a quelques jours, le 12 juin, au Lille Piano(s) Festival Digital, avec la pianiste Estreilla Besson.

Pour un artiste, le confinement est un peu un luxe parce que, lorsqu’on a une vie de concerts, on est pris par les voyages, le temps se rétrécit et, comme dit Baudelaire, « Bien qu’on ait le cœur à l’ouvrage, l’art est long et le temps est court». Donc, en confinement, le temps était long et m’a permis d’inventer des choses, de lire plus, d’avoir un autre espace-temps.                  
(Erik Truffaz)

Mais le grand album d'Erik Truffaz reste sans doute The Dawn, paru chez Blue Notes en 1998 : alchimie entre jazz planant, touches de drum'n bass et rythmiques hip hop, avec la collaboration du chanteur de rap anglophone Nya. Par la suite, il continue ses emprunts au hip hop (Bending New Corners, 1999) ou fait des détours dans un univers plus rock (The Walk of the Giant Turtle, 2003). La passion des sons de Truffaz le conduit aussi à très souvent intégrer des voix dans ses albums. Il travaille sur des rythmes arabes avec Mounir Troudi et ses chants soufis dans Mantis (2001). Saloua (2005) est un carrefour, presque un album bilan, où Erik Truffaz mélange toutes ses influences et invite des musiciens fréquentés par le trompettiste durant sa carrière : un formidable mélange d'electro-jazz mâtiné de dub, de reggae ou de hard-rock. En 2008, son triple album, Rendez-vous (Paris, Bénarès, Mexico), réunit des artistes d'horizons musicaux très variés : le rap, avec le chanteur Sly Johnson dans Paris, la musique classique indienne, avec la chanteuse Indrani Mukherjee, le pianiste Malcolm Braff et le tabliste Apurba Mukherjee dans Bénarès, et la musique électronique, avec le compositeur mexicain Murcof dans Mexico.

La difficulté est toujours de faire une musique savante mais qui reste populaire, c’est-à-dire accessible.                
(Erik Truffaz)

La voix est un cinquième instrument. Quand je jouais avec Christophe, j’avais vraiment l’impression de faire des contre-points avec sa voix. J’ai l’impression que la voix démocratise un peu la musique instrumentale. C’est pour ça que je mets toujours des voix dans mes disques, je trouve que ça fait du bien, je suis un grand fan de la voix. D’ailleurs, j’essaie de jouer un petit peu comme un chanteur (…), en ayant un son au plus proche de la voix et en ne faisant pas plus de notes à la trompette qu’un chanteur ne dirait de mots.              
(Erik Truffaz)

Son mentor ? Miles Davis, auquel on le compare d'ailleurs souvent pour son style de trompette au jeu aérien, son goût pour les pédales d'effets et sa propension à fusionner les styles. Truffaz est également l'auteur de nombreuses musiques de films pour le cinéma et la télévision. Il affectionne les collaborations avec des créateurs aussi divers que le chanteur Christophe, l'acteur Jacques Weber, le compositeur de musique concrète Pierre Henry ou l'auteur de bandes dessinées Enki Bilal.

Je prends le temps de vivre pour creuser le chemin que j’essaie de tracer. (…) Ce qui m’intéresse, c’est plus le parcours que le but : le temps présent, les projets, l’imaginaire…                
(Erik Truffaz)

À noter : Erik Truffaz reviendra faire résonner les murs de la Maison de la radio le 9 juillet prochain au Studio 104. Il y accompagnera la lecture musicale de La clameur des lucioles de Joël Bastard par Sandrine Bonnaire (c'est son troisième spectacle avec l'actrice), dans le cadre du programme « Un rêve d'Avignon » sur France Culture. Ce programme sera également donné le 13 juillet prochain au domaine Les Chemins de Carabote à St André de Sangonis, dans l'Hérault. 

Enfin, Erik Truffaz donnera un concert hommage à Pierre Henry, pionnier de la musique électroacoustique, le 23 juin à Besançon. En public très limité, déjà complet, le concert intitulé "Rugir" sera néanmoins capté par caméras et drones et rediffusé sur les réseaux sociaux. À suivre de près !

Je suis plutôt un éternel satisfait : je cherche toujours et j’essaie de trouver des choses qui me procurent du plaisir à la mesure de ce que je cherche.        
(Erik Truffaz)

Extraits sonores :

  • Mix de la chanson de Christophe « Le temps de vivre » et de sa reprise par Erik Truffaz, diffusée sur Nova le 17 avril dernier
  • "Fearless" de Jon Hassell, dans l'album qui sortira le 24 juillet Seeing Through Sound (Pentimento Volume 2)
  • ‘’She's the moon’’ (feat. Andrina Bollinger), extrait du dernier album du Erik Truffaz Quartet Lune Rouge (2019, Warner music)
  • Extrait de "La clameur des lucioles" de Joël Bastard, lecture-musicale avec Sandrine Bonnaire le 14 juin pour France Culture
  • Extrait d'interview de Pierre Henry
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......