LE DIRECT
"Sopro" de Tiago Rodrigues © Christophe Raynaud de Lage / "Still in Paradise" de Yan Duyvendak et Omar Ghayatt © Pierre Absensur / La Manufacture
Épisode 4 :

L'art de la parole

55 min

L'art de la parole ? Avec Tiago Rodrigues et Denis Lavant, c'est faire théâtre dans un long souffle chargé de mots qui résonnent et s'impriment dans les murs pour toujours. Ou alors, avec Yan Duyvendak et Omar Ghayatt, c'est construire par fragments l'énergie théâtrale pour être "encore au paradis".

"Sopro" de Tiago Rodrigues © Christophe Raynaud de Lage / "Still in Paradise" de Yan Duyvendak et Omar Ghayatt © Pierre Absensur / La Manufacture
"Sopro" de Tiago Rodrigues © Christophe Raynaud de Lage / "Still in Paradise" de Yan Duyvendak et Omar Ghayatt © Pierre Absensur / La Manufacture

Première partie : Le théâtre d'un souffle

Et si la parole elle-même devenait l'héroïne de la pièce ? En un long souffle, la parole enveloppe le spectateur et devient vivante. Dans leurs spectacles respectifs, Tiago Rodrigues et Denis Lavant s'amusent avec le "dire", avec le souffle, avec les mots, avec ce qui fait la matière même du théâtre. Chez Tiago Rodrigues, il s'agit de raconter l'histoire d'un métier de théâtre en voie de disparition : celui du souffleur. Cachée dans l'ombre et toute vêtue de noir, sa souffleuse à lui investit le plateau, incarnant la véritable mémoire du temple théâtral. Quant à Denis Lavant, il déroule un fil de paroles tel que Samuel Beckett sait les tisser, où les mots deviennent sons et où ces sont font musique. Le metteur en scène et le comédien sont tous deux nos invités ce midi.

"Il y a une sagesse spécifique dans le métier de souffleur. C'est une archive vivante et un complice."

Tiago Rodrigues

Sopro © Christophe Raynaud de Lage
Sopro © Christophe Raynaud de Lage Crédits : © Festival d'Avignon

"La langue de Beckett est simple. C'est un langage qui parle de son amenuisement."

Denis Lavant

Sopro de Tiago Rodrigues est à voir du 7 au 16 juillet 2017 au Cloître des Carmes à Avignon. Puis en tournée : 13 mars 2018 au Parvis, scène nationale de Tarbes Pyrénées ; en avril 2018 au Festival Terres de Paroles Seine-Maritime - Normandie ; du 19 au 22 juin 2018 au Théâtre national de Toulouse ; puis en 2018-2019 au Théâtre de la Bastille (Paris) et à La Criée, Théâtre national de Marseille. Cap au pire, mis en scène par Jacques Osinski avec Denis Lavant, c'est du 6 au 29 juillet 2017 au Théâtre des Halles. Puis du 2 décembre 2017 au 14 janvier 2018 à l'Athénée - Théâtre Louis-Jouvet (Paris).

Deuxième partie : Fragments et questionnements

C'est en quelque sorte une pièce et une performance à la fois. A chaque représentation, les spectateurs sont invités à construire leur propre spectacle puisqu'ils votent pour les fragments qu'ils souhaitent entendre après s'être vu énumérer les différentes thématiques à leurs dispositions. Face-à-face, deux amis qui ont eu envie d'interroger un monde en tension, où le mot "autre" s'entend pour beaucoup comme une menace. Yan Duyvendak et Omar Ghayatt, accompagnés par Georges Daaboul, viennent nous parler du spectacle Still in Paradise, qui fait partie de la sélection suisse du festival cette année.

"Le parti pris du projet, c'est d'essayer de répondre au grand débat des clichés sur Orient/Occident"

Yan Duyvendak

Still in Paradise, de Yan Duyvendak et Omar Ghayatt, avec Georges Daaboul, du 6 au 25 juillet 2017 à la Manufacture d'Avignon.

Still in Paradise
Still in Paradise Crédits : Cie Yan Duyvendak

Avec la participation de Jean-Christophe Brianchon, rédacteur en chef de I/O Gazette - la gazette des festivals, et chroniqueur pour La Dispute sur France Culture.

A retrouver également, la chronique de Jacques Nerson, journaliste à L'Obs, notre partenaire pour cette semaine depuis le Festival d'Avignon. Il nous parle aujourd'hui de la place accordée aux jeunes dramaturges dans la programmation du festival.

Son diffusé :

  • Extrait de la pièce Sopro de Tiago Rodrigues
Tiago Rodrigues, Olivia Gesbert, Jean-Christophe Brianchon et Denis Lavant
Tiago Rodrigues, Olivia Gesbert, Jean-Christophe Brianchon et Denis Lavant

Bibliographie

Cap au pire

Cap au pireSamuel BeckettEditions de Minuit, 1991

By Heart

By HeartTiago RodriguesLes Solitaires intempestifs, 2015

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......