LE DIRECT
Assis côte-à-côte sur la banquette à droite : Roberto Rossellini, Marlene Dietrich, Frede et Miki Leff

Frede, icône des nuits parisiennes des Années folles aux sixties

1h04

Une plongée dans le Paris des cabarets pour femmes en compagnie de Frede, dépeinte par le journaliste et écrivain Denis Cosnard, notre invité ce midi. Puis deuxième partie polar, en compagnie de l'auteur Christian Roux qui mêle habilement suspense et musique...

Assis côte-à-côte sur la banquette à droite : Roberto Rossellini, Marlene Dietrich, Frede et Miki Leff
Assis côte-à-côte sur la banquette à droite : Roberto Rossellini, Marlene Dietrich, Frede et Miki Leff Crédits : © D.R., collection Roy Winnick. Avec l’aimable autorisation des Equateurs éd.

Première partie : Belle de nuit

Elle fut l'une des reines de la nuit parisienne dans les années 50. Le journaliste et auteur Denis Cosnard nous fait redécouvrir Frede, qu'il découvre au détour d'une page de Patrick Modiano, dans Remise de peine où elle est l'un des personnages. A la tête d'une boîte très à la mode, le Carroll's, à Paris, elle a fréquenté la crème du milieu artistique et littéraire de son époque, fit tourner la tête de beaucoup de femmes, et vécut notamment une romance avec l'icône Marlene Dietrich. A travers son enquête, Denis Cosnard dresse le portrait de la "Belle de nuit", comme il la surnomme. Denis Cosnard, qui est aussi un spécialiste de l'oeuvre de Modiano, est notre invité ce midi.

"Il y a de la suavité et de la dureté chez elle. Frede a été une grande amoureuse, mais tout devait se faire à l'abri de la police."

Denis Cosnard

Frede, belle de nuit, est paru aux Editions de l'Equateur. Le portrait continue en ligne, sur le blog Frede où Denis Cosnard a compilé documents et photographies.

Photographie de Frede
Photographie de Frede Crédits : © D.R., collection Roy Winnick. Avec l’aimable autorisation des Equateurs éd.

Deuxième partie : Le mystère est dans le piano

L'été, on adore frissonner à la lecture d'un bon polar. Alors on emporte avec soi un format poche, qu'on s'accorde une pause lecture si on travaille ou qu'on se prélasse sur la plage accompagné d'un bon bouquin. A l'occasion de la sortie en poche de son roman Adieu Lili Marleen, l'auteur et musicien Christian Roux s'installe autour de notre Grande Table d'été aujourd'hui. En voyant seulement le titre, quelques notes de musique montent à la tête, peut-être avec la voix d'une Marlene Dietrich d'ailleurs... C'est l'histoire de Julien, pianiste de son état, auquel une vieille dame demande tous les jours de jouer le même morceau. En mission pour une bande de gangsters, il retrouve la vieille dame qui cache un passé plein de secrets inavouables...

"Par le travail de l'histoire et du rythme, l'auteur de polar essaye de devenir écrivain."

Christian Roux

Adieu Lili Marleen est paru au format poche chez Rivages Noir.

Charles Aznavour dans "Tirez sur le pianiste" (1960) de François Truffaut
Charles Aznavour dans "Tirez sur le pianiste" (1960) de François Truffaut Crédits : Les Films de la Pléiade

Disque du jour :

Omer Klein, "Don't Be a Zombie", extrait de l'album Sleepwalkers, 2017

Sons diffusés :

  • Jean Wiéner, Suite à danser n°1 (tango), 1957
  • Patrick Modiano, au micro de Jacques Chancel, dans l'émission Radioscopie, le 17 novembre 1972 sur France Inter
  • Suzy Solidor, "Ouvre", 1934
  • Lennie Tristano, "Requiem", extrait de l'album Lennie Tristano, 1956
  • Marlene Dietrich, "Lili Marleen"
  • Jean-Patrick Manchette
Christian Roux et Denis Cosnard
Christian Roux et Denis Cosnard Crédits : Radio France

Bibliographie

Frede, Denis Cosnard, Editions des Equateurs, 2017

FredeDenis CosnardEditions des Equateurs, 2017

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......