LE DIRECT
Image tirée de "L'Homme blessé" (1983), réalisé par Patrice Chéreau, scénario de Patrice Chéreau et Hervé Guibert (© StudioCanal) / Daniel Arsand (© Héloïse Jouanard pour Actes Sud)

La mémoire gay en littérature / Portrait : Daniel Arsand

1h10
À retrouver dans l'émission

La littérature de ces quarante dernières années a contribué à la transmission d'une mémoire de l'histoire LGBT. On en parle avec Pauline Rousseau, Jérémy Lambert et Daniel Arsand. Ce dernier restera pour le portrait de la deuxième partie, juste après le live de la pétillante Léopoldine HH.

Image tirée de "L'Homme blessé" (1983), réalisé par Patrice Chéreau, scénario de Patrice Chéreau et Hervé Guibert (© StudioCanal) / Daniel Arsand (© Héloïse Jouanard pour Actes Sud)
Image tirée de "L'Homme blessé" (1983), réalisé par Patrice Chéreau, scénario de Patrice Chéreau et Hervé Guibert (© StudioCanal) / Daniel Arsand (© Héloïse Jouanard pour Actes Sud)

Première partie : La mémoire gay en littérature

Tom Bell et Ian McKellen dans "Bent" de Martin Sherman (Londres, 1979)
Tom Bell et Ian McKellen dans "Bent" de Martin Sherman (Londres, 1979)

"On ne peut pas être homosexuel-le aujourd'hui sans être traversé-e par cette mémoire de la stigmatisation" (Pauline Rousseau dans La Grande Table d'été)

A la fin des années 1970, le sujet de la déportation des homosexuels pendant la Seconde Guerre mondiale commence à être traité par la littérature, alors que l'histoire s'est encore trop peu saisie de la question. Par exemple, une pièce de théâtre comme Bent, écrite en 1979 par Martin Sherman, a été présentée à une époque où la persécution des homosexuels par les nazis était encore peu connue, et a contribué en cela à la recherche historique menée dès les années 1980. La littérature a également raconté la tragédie du sida de ces années 80 ; on pense notamment au livre d'Hervé Guibert A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie, paru en 1990. La mémoire gay se construit aussi dans la littérature pour travailler des questions qui socialement ont pu être difficiles à assumer. On en parle en compagnie de Daniel Arsand, écrivain et éditeur, Pauline Rousseau, chercheuse en études théâtrales et metteuse en scène, spécialiste du théâtre LGBT, et Jérémy Lambert, chercheur à l’université de Louvain, spécialiste de la construction des identités par l’intermédiaire des représentations culturelles, et d’abord littéraires.

Le projet VI(e)H, mené par Pauline Rousseau, a été retenu pour les auditions du Festival Nanterre sur scène qui auront lieu en septembre. L'article "Le roman sentimental gay francophone" par Jérémy Lambert est à lire dans le n°12 de la Revue critique de fixxion française contemporaine (2016). Enfin, Je suis en vie et tu ne m'entends pas de Daniel Arsand est paru chez Actes Sud.

___________________________________________

Live : Léopoldine HH

Léopoldine HH, Maxime Kerzanet et Franck George dans La Grande Table d'été
Léopoldine HH, Maxime Kerzanet et Franck George dans La Grande Table d'été Crédits : Julien Rosa - Radio France

Pour Léopoldine HH, les livres sont une véritable gourmandise. Grande lectrice, elle réalise aujourd'hui un album, Blumen Im Topf (ou "Fleurs en pot"), composé à partir de textes littéraires. Côté influences musicales, elle cite Bashung, Colette Magny ou encore Nina Hagen ; mais Léopoldine HH a surtout son style à elle, baigné de poésie. Son album est lui aussi une gourmandise musicale, un voyage - en français, mais aussi en anglais, en allemand et en alsacien - dans des mélodies et des mots, et une voix à la fois délicate et puissante capable de se promener sans difficulté sur la gamme. Un disque plein de passion communicative, de théâtralité aussi, car Léopoldine est aussi une amoureuse de la scène. Pour La Grande Table d'été, elle interprète le très beau titre "Dans tes bras" (sur un texte de Gildas Milin), en compagnie de Maxime Kerzanet au chant et Franck George (du groupe Weepers Circus) au violoncelle.

Blumen Im Topf, de Léopoldine HH, sortira le 1er octobre 2016, mais est déjà disponible en téléchargement, notamment sur iTunes et Google Play. Concert le 1er octobre 2016 à la Librairie Kléber (Strasbourg), puis à l'automne au Rodia (Besançon) et aux Trois Baudets (Paris).

___________________________________________

Deuxième partie : Portrait de Daniel Arsand

Le selfie de Daniel Arsand
Le selfie de Daniel Arsand Crédits : Daniel Arsand - Radio France

"La grande littérature, c’est celle qui donne quelque éléments pour rendre lisible le monde dans lequel on vit." (Daniel Arsand dans La Grande Table d'été)

Daniel Arsand est décidément un homme des livres : libraire pendant plus de quinze ans, il fut ensuite lecteur et attaché de presse d'une maison d'édition, avant de devenir lui-même éditeur, puis écrivain dès la fin des années 1990. Depuis, il nous livre des œuvres puissantes, une écriture ciselée où chaque mot nous touche. Côté éditeur, il s'attache à faire découvrir la littérature étrangère aux lecteurs français. Côté écrivain, citons, dans sa bibliographie, quelques romans marquants : Des Amants, Un certain mois d'avril à Adana ou encore La Province des ténèbres - qui a obtenu le Prix Femina du premier roman. Le dernier en date s'intitule Je suis en vie et tu ne m'entends pas (Actes Sud, 2016) dans lequel il raconte la vie d'un jeune homme envoyé au camp de Buchenwald parce qu'il est homosexuel.  Un roman fort, magnifiquement écrit. Daniel Arsand nous fait le plaisir de s'asseoir autour de la Grande Table aujourd'hui.

Je suis en vie et tu ne m'entends pas, de Daniel Arsand, est paru aux éditions Actes Sud. Ses autres ouvrages (La Province des ténèbres, Un certain mois d'avril à Adana, En silence, Des amants, Que tal...) sont également à retrouver en librairie.

Intervenants
  • écrivain
  • chercheuse en études théâtrales et metteuse en scène, spécialiste du théâtre LGBT
  • musicienne et chanteuse, comédienne
  • chercheur à l’université de Louvain. Il travaille sur la construction des identités par l’intermédiaire des représentations culturelles, et d’abord littéraires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......