LE DIRECT
Ker-Xavier Roussel (1867-1944), "La Terrasse", vers 1892, huile sur toile, 36 x 75 cm, Paris, musée d'Orsay, RF 1992 1

La peinture dans le jardin

1h10
À retrouver dans l'émission

Dans les jardins mythologiques ou rêvés, la palette délicatement symboliste de Ker-Xavier Roussel baguenaude, enveloppée de couleurs et de mouvement. Panorama d'un artiste nabi aux teintes mélancoliques, avant l'enquête familiale palpitante de la comédienne Kelly Rivière, entre France et Irlande.

Ker-Xavier Roussel (1867-1944), "La Terrasse", vers 1892, huile sur toile, 36 x 75 cm, Paris, musée d'Orsay, RF 1992 1
Ker-Xavier Roussel (1867-1944), "La Terrasse", vers 1892, huile sur toile, 36 x 75 cm, Paris, musée d'Orsay, RF 1992 1 Crédits : © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

PREMIÈRE PARTIE | La peinture dans le jardin

avec Mathias Chivot, historien de l'art, et Cyrille Sciama, conservateur et directeur général du Musée des impressionnismes de Giverny

"Les Nabis, ce qui les définit c'est 'contre' : contre le réalisme, contre le naturalisme, contre les Parnassiens, et contre les impressionnistes. Pendant les dix ans de leur aventure, ils sont pour la peinture comme une 'chose mentale', comme disait Léonard de Vinci. On doit dépasser la chose représentée, et c'est surtout l'esprit qui doit donner à voir." (Mathias Chivot)

Partons pour Giverny, sur les terres de Claude Monet. Le Musée des impressionnismes nous fait découvrir un autre jardin, le jardin privé et rêvé de Ker-Xavier Roussel, et sa peinture quelque peu oubliée. Moins Nabi que ses compères Vuillard et Bonnard, l’oeuvre de Roussel fait jaillir peu à peu une mythologie empreinte de nature et d’un érotisme latent - aux confins de laquelle se glisse parfois une grande mélancolie. C’est de cette peinture inclassable et complexe dont nous parlons aujourd'hui.

"Roussel refuse ce monde industriel et terre-à-terre que les impressionnistes ont justement tenu, eux, à sublimer. Il se concentre sur la fable, la mythologie, et va lire dans le texte les auteurs anciens. Il y a un rapport au progrès qui est, pourrait-on dire, un peu réactionnaire, il n'a pas du tout envie de voir ça." (Cyrille Sciama)

Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé, du 27 juillet au 11 novembre 2019 au Musée des impressionnismes de Giverny

____________________  

DEUXIÈME PARTIE | Kelly Rivière

Kelly Rivière dans la pièce "An Irish Story"
Kelly Rivière dans la pièce "An Irish Story" Crédits : © David Jungman

avec Kelly Rivière, comédienne, auteure et traductrice

C’est l’histoire d’un grand-père mystérieusement disparu. An Irish Story... Un secret porté par tous, recouvert de nombreuses couches, enfouies dans la mer froide d’Irlande. Une énigme qui a buté contre les rochers des côtes anglaises et françaises, avant de remonter à la surface. Et à qui le théâtre de Kelly Rivière offre une seconde vie.

"Une disparition, c'est romanesque. Quand on ne sait pas grand chose, on peut imaginer plein de choses. Le théâtre, c'est l'endroit où l'on peut tout inventer. Et j'ai toujours grandi entre deux langues. Quand j'ai voulu parler de cette histoire, l'anglais est arrivé en plateau, quand j'improvisais, l'anglais survenait." (Kelly Rivière)

An Irish Story (Une histoire irlandaise), du 1er septembre au 30 décembre 2019 au Théâtre de Belleville (Paris)

____________________

Sons diffusés :

  • Jun Miyake, "Lillies of the valley", extrait de l'album Pina, 2011 (générique)
  • Antoine Terrasse, critique et historien d'art, dans Du jour au lendemain, le 19 décembre 1990 sur France Culture
  • Alain Mérot, professeur d'histoire de l'art moderne, dans Poussières d'étoiles, le 13 décembre 1990 sur France Culture
  • Flavien Berger, "Maddy la nuit", extrait de l’album Contre-Temps, 2018
  • Extrait de An Irish Story (Une histoire irlandaise), de et avec Kelly Rivière
  • Extrait de Histoire d’un secret, film documentaire de Mariana Otero (2003)
Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......