LE DIRECT
Paul den Hollander, "Eastbourne", septembre 1978, Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris

Le photographe sonne toujours deux fois

1h10
À retrouver dans l'émission

Il arrive que la photographie se fasse des films. Et qu'elle semble parfois, volontairement ou pas, tirée tout droit d'un film noir. En 1e partie, le mystère embrume la lumière des clichés. Puis en 2e partie, il est temps de baguenauder, un air frais de poésie en tête, avec Vénus Khoury-Ghata.

Paul den Hollander, "Eastbourne", septembre 1978, Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris
Paul den Hollander, "Eastbourne", septembre 1978, Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris Crédits : © Paul den Hollander

PREMIÈRE PARTIE | Le photographe sonne toujours deux fois

avec Pascal Hoël, responsable de la collection de photographies de la Maison européenne de la photographie, et Delphine Letort, professeure en études américaines et filmiques à l'université du Mans

"Il y a de nombreux films noirs où la ville est un lieu de mystère, de danger, de menace qui se cache. C'est le cas par exemple de 'La Dame de Shanghaï' d'Orson Welles qui se passe à San Francisco. L'atmosphère nocturne rend cet espace dangereux. Raymond Chandler disait 'les rues sont plus sombres que la nuit' : la noirceur de cette esthétique du film noir convoque un mystère supplémentaire." (Delphine Letort)

Nous allons disparaître derrière le brouillard, l’obscurité de la nuit, et les bas-fonds de la ville. L’exposition Fil noir de la Maison européenne de la photographie fait la part belle au film noir cette fois-ci, dont l’esthétique a aussi contaminé l’univers photographique. Images d’ombres, de flics disparaissant sous des imperméables et des volutes de fumées, scènes sanguinolentes de meurtres… Quand des photographes s'inspirent, consciemment ou non, d'un genre emblématique de l'histoire du cinéma, cela donne une conversation des arts aussi mystérieuse que ludique.

"Helmut Newton a réalisé une photographie de mode qui est une parodie de la célèbre scène de l'avion dans 'La Mort aux trousses' d'Alfred Hitchcock. Il fait courir son mannequin devant l'avion. Voilà un exemple de l'influence évidente du cinéma sur la photographie." (Pascal Hoël)

Fil Noir, du 5 juin au 25 août à la Maison européenne de la photographie (Paris)

____________________

DEUXIÈME PARTIE | Vénus Khoury-Ghata

Couverture (détail) de "Les mots étaient des loup" de Vénus Khoury-Ghata
Couverture (détail) de "Les mots étaient des loup" de Vénus Khoury-Ghata Crédits : Gallimard

avec Vénus Khoury-Ghata, écrivaine

Les mots de Vénus Khoury-Ghata voltigent... "Des mots pétris, depuis toujours, avec le même poids de farine et de frayeur." Des mots tirés de l’enfance,  qui ont erré comme des fantômes, avant de se poser sur sa langue - sur ses langues ! Des mots emprunts de larmes, qu’elle confie ces jours-ci à la mer. La poétesse et romancière Vénus Khoury-Ghata est l’invitée du Festival Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée de Sète, et aujourd'hui de La Grande Table d'été.

"La poésie est une langue à part. C'est pour cela qu'il ne faut pas qu'elle suive de mode. Elle a sa propre mode. Et quand j'ai un sujet de roman dans la tête, je commence par l'écrire en poésie. Le poème, c'est l'instinct. Il raconte une histoire en une page ou deux, il plante le décor. (Vénus Khoury-Ghata)

Festival Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée du 19 au 27 juillet 2019 à Sète ; Marina Tsvétaïéva, mourir à Elabouga de Vénus Khoury-Ghata, Mercure de France

____________________

Sons diffusés :

  • Jun Miyake, "Lillies of the valley", extrait de l'album Pina, 380 Grad, 2011 (générique)
  • Lecture d’un extrait de l’article “Un nouveau genre policier : l’aventure criminelle” par l’écrivain et journaliste Nino Frank, paru le 28 août 1946 dans L’Ecran français
  • Extrait du film La Mort aux trousses (1959)  d’Alfred Hitchcock
  • Brassaï, photographe, dans Entretiens avec, le 23 septembre 1964 sur France Culture
  • Extrait du film Assurance sur la mort (1944) de Billy Wilder
  • Helmut Newton, photographe, en discussion avec Jean Daive, dans Peinture fraîche, le 29 octobre 2003 sur France Culture
  • Patrick Brion, historien du cinéma, dans L’Humeur vagabonde, le 6 janvier 2009 sur France Inter
  • Eddy de Pretto, "Grave", extrait de l'album Cure, 2018
Intervenants
  • Romancière et poétesse
  • Responsable de la collection de photographies de la Maison européenne de la photographie
  • Professeure en études américaines et filmiques à l'université du Mans

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......