LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Marcel Proust à genoux, tenant une raquette de tennis devant Jeanne Ponquet debout sur une chaise, au tennis du Boulevard Bineau à Neuilly en 1892

La petite sonate de Proust

1h04
À retrouver dans l'émission

En première partie, des madeleines musicales, un tempo retrouvé et les portées de mots d'un certain Marcel, tandis qu'en deuxième partie, les vœux à la Lune mandarine de Sandra Nkaké pour un portrait chanté...

Marcel Proust à genoux, tenant une raquette de tennis devant Jeanne Ponquet debout sur une chaise, au tennis du Boulevard Bineau à Neuilly en 1892
Marcel Proust à genoux, tenant une raquette de tennis devant Jeanne Ponquet debout sur une chaise, au tennis du Boulevard Bineau à Neuilly en 1892 Crédits : Doppia / Leemage - AFP

PREMIÈRE PARTIE : La petite sonate de Proust

La petite phrase de Vinteuil traverse la Recherche sans que Proust nous en révèle le mystère. Cinq notes fantômes qui hantent l’esprit de Swann, réapparaissent, bien plus tard, aux oreilles du narrateur et incarnent ce qui échappe au langage et à l’écriture. Pour sa deuxième édition, le festival Jeu de Vagues se consacre à "Proust musicomane”, aux airs qui l’ont habité et aux notes qu’il a disséminées tout au long de la Recherche. Proust dont la musique résonne dans chacune de ses phrases, confronte les disciplines du peintre Elstir, du musicien Vinteuil et de l’écrivain Bergotte et mesure leur aptitude à donner un saint sens au monde.

"Le texte de Proust est pur comme l'est la sonate de Vinteuil [...]. Le narrateur, en devenant écrivain, peut écrire la musique." (Cécile Leblanc)

Avec Cécile Leblanc, maîtresse de conférences à l’université Sorbonne-Nouvelle (Paris 3), et Jean-Yves Tadié, professeur émérite à l’université Paris-Sorbonne

La nouvelle édition d'Un amour de Swannde Marcel Proust est parue chez Folio, et Proust écrivain de la musique, l'allégresse du compositeur de Cécile Leblanc chez Brepols. Le festival Jeux de Vagues 2018 (Dinard), du 20 au 22 juillet, est consacrée à "Proust Musicomane : des musiques exhumées au Temps retrouvé".

___________________________________________

DEUXIÈME PARTIE : Portrait de Sandra Nkaké

Sandra Nkaké lors d'un concert à Ris-Orangis en février 2018
Sandra Nkaké lors d'un concert à Ris-Orangis en février 2018 Crédits : Veronique Phitoussi / CrowdSpark - AFP

Pour son album Tangerine Moon Wishes, l'imaginaire de Sandra Nkaké s’est envolé, jusqu’à atteindre une lune rousse rêvée. Un nouvel espace musical de douceur, de poésie et même de silence, un espace qui résiste à la rumeur du monde.

"On est pas des super-héros, on est fragile. C'est cette fragilité là que j'avais envie de partager, on a le droit d'avoir des cicatrices. Mon album est un voyage pour apprendre à s'accepter comme on est." (Sandra Nkaké)

L'album Tangerine Moon Wishes est déjà disponible ; Sandra Nkaké sera en concert le 14 juillet au Festival Afropunk (Paris), le 20 juillet au Festival Cabaret Frappé (Grenoble), le 21 juillet à Jazz à Junas, le 26 juillet aux Enfants du Jazz (Barcelonnette), le 28 juillet aux Nuits secrètes (Aulnoye-Aymeries), le 29 juillet au CosmoJazz Festival (Chamonix) et le 4 août à Jazz en Baie (Carolles).

___________________________________________

Références sonores : 

  • Extrait de Du côté de chez Swann (1913) de Marcel Proust lu par Romane Bohringer
  • Jun Miyake, "Lillies of the Valley", extrait de l'album Pina, 2011 (générique)
  • Jérôme Bastianelli, journaliste, dans Notes de traducteur, le 27 juin 2015 sur France Musique
  • André Dussollier lisant un extrait de Du côté de chez Swann de Marcel Proust
  • Clément Rosset, philosophe, dans Note contre note, le 21 février 2010 sur France Musique
  • Sandra Nkaké, "The Dawn", extrait de l'album Tangerine Moon Wishes, 2017
  • Léonora Miano, écrivaine, dans Paso doble, le grand entretien de l'actualité culturelle, le 19 septembre 2016 sur France Culture
  • Michel Butor, poète et écrivain, dans Boomerang, le 29 janvier 2016 sur France Inter
Intervenants
  • Maîtresse de conférences à l’université Sorbonne-Nouvelle (Paris 3)
  • Auteure-compositrice, chanteuse et actrice
  • Professeur émérite à la Sorbonne (Paris IV) , directeur de collections aux éditions Gallimard, et vice-président de la Société des Amis de Marcel Proust
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......