LE DIRECT
Extrait de la une de "Mon Lapin Quotidien" édité par L'Association

"Mon Lapin Quotidien", un canard tordant

1h03
À retrouver dans l'émission

Le journal BD humoristique "Mon Lapin Quotidien" numéro 7 est de sortie en ce mois d'août, nous recevons trois membres de sa rédaction : Killoffer, Pacôme Thiellement et Clémentine Mélois. En 2ème partie : portrait de l'écrivaine Fanny Taillandier.

Extrait de la une de "Mon Lapin Quotidien" édité par L'Association
Extrait de la une de "Mon Lapin Quotidien" édité par L'Association Crédits : © L'Association

PREMIERE PARTIE : "Mon Lapin Quotidien", un canard tordant

Avec trois membres de la rédaction du journal BD Mon Lapin Quotidien, édité par L'Association :

Killoffer, dessinateur, auteur de BD et co-rédacteur en chef de Mon Lapin Quotidien

Pacôme Thiellement, essayiste

et Clémentine Mélois, artiste plasticienne et écrivaine

Aujourd’hui nous parlons d’un journal, d’un quotidien qui parait à cadence régulière, c’est-à-dire tous les trois mois.
C’est un journal papier avec toutes les rubriques classiques : articles, courrier des lecteurs, chroniques, tribunes, horoscopes et petites annonces…
L’édito du dernier numéro, qui sort lundi prochain déclare, je cite  : « Il pleut, il fait beau, il s’agit, il parait, il semblerait, il est l’heure, ça suffit ». C’est un journal qui réfléchit à la place du pronom : « il », normal, il s’agit d’un numéro Madame.
Ce journal s’appelle Mon Lapin Quotidien et il est publié par les éditions L'Association, on croise dans ses colonnes les dessins de Jochen Gerner, de Patrice Killoffer, ou de Lewis Trondheim, mais aussi des textes d’écrivains, de membres de l’Oulipo, et de plusieurs journalistes.
Il propose aussi des « fiches tricot viril » dans le supplément Monsieur qui l’accompagne...

'Mon Lapin Quotidien' est vraiment un lieu d’expérimentations, on peut jouer sur les codes et dans ce numéro 'Madame', sur les codes de la presse féminine qui sont très drôles…      
Clémentine Mélois

'Mon Lapin Quotidien' c’est le journal qui parle de tout sauf ce dont les autres journaux parlent.      
Killoffer

Plutôt que d’actualité, 'Mon Lapin Quotidien' parle d’un air du temps. Parfois on reconnaît des sujets d’actualité mais finalement, c’est hors du temps. C’est une force parce que c’est quelque chose qui pourra être lu dans dix ans.      
Clémentine Mélois

'Mon Lapin Quotidien' est un biscuit pour fétichistes de la typographie, des images et des textes…      
Clémentine Mélois

'Mon Lapin Quotidien' est la revue de L’Association qui a créé le premier Ouvroir officiel de bandes dessinées affiliée à l’OuLiPo.      
Killoffer

Clémentine Mélois dans "Mon Lapin Quotidien" édité par L'Association
Clémentine Mélois dans "Mon Lapin Quotidien" édité par L'Association Crédits : © L'Association
"Mon Lapin Quotidien" édité par L'Association
"Mon Lapin Quotidien" édité par L'Association Crédits : © L'Association

Sons diffusés en première partie :

- Archive de Roland Topor au micro de Francis Colnot dans Atout coeur le 01/01/1993
- Extrait d'une lectrice de presse féminine dans Heure de culture française sur France Culture le 10/02/1968
- Archive de Jochen Gerner dans Surpris par la nuit sur France Culture le 25/12/2007
- Musique de Chevalrex, Anti slogan

____________________________________________________________________

DEUXIEME PARTIE : Portrait de Fanny Taillandier

Fanny Taillandier est écrivaine, elle publie Par les écrans du monde aux éditions du Seuil, collection Fiction & Cie, sorti le 16 août.

De l’extérieur, les hélicoptères de la télévision filment l’épaisse fumée noire qui s’échappe en bouillons des gratte-ciels, dans la claire lumière. Émanant de leur parallélisme majestueux, le nuage toxique ressemble à une double oriflamme triomphale et sinistre, hissée aux mâts de quel gigantesque vaisseau aussi grand que la presqu’île, célébrant quel avenir. On ne voit plus les flammes ; de loin, de près, du sol ou des airs, les deux tours blessées se nimbent de ce brouillard qui cache leurs entrailles ou la fusion se prépare.   - C’est quoi ce film ? dit quelqu’un.   Nous sommes le 11 septembre 2001 et nous avons appris depuis longtemps à considérer les images comme les facettes d’un monde cohérent. Extrait de Par les écrans du monde aux éditions du Seuil.

Les attentats du 11 septembre sont pour l’immense majorité de la population mondiale des images que tout le monde a vues mais que personne n’a vécues autrement que comme des images.              
Il y a une immédiateté de ces images-là et moi ce qui m’intéressait c’était d’aller m’y confronter par les moyens du texte, des mots et voir comment on pouvait les faire parler, les faire sortir de cette stupéfaction.

J’ai longtemps douté que j’arriverais à écrire sur ces événements même si j’avais envie d’aller explorer cette idée de redonner un sens à échelle plus humaine parce que ce qui s’est passé est vertigineux. Le point de vue humain en littérature c’est généralement celui du personnage et donc celui du roman. Ensuite, ça a été compliqué de ne pas tomber dans des stéréotypes.

Fanny Taillandier
Fanny Taillandier Crédits : © Hermance Triay

Sons diffusés en deuxième partie :

- France 3 Flash spécial 11 sept 2001 par Elise Lucet  
- Jorge Luis Borges au micro de Jean Montalbetti dans L'invité du lundi sur France Culture le 19/12/1977  
- Lecture d'Oriane Delacroix d’un extrait de Par les écrans du monde sur la musique de L'Attirail, Noeud coulant

Bibliographie

Par les écrans du mondeFanny TaillandierSeuil / Fiction & Cie, 2018

Mon Lapin Quotidien 7L'Association, 2018

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......