LE DIRECT
Installation de l'exposition "Gitaï/Rabin" (04/03/2021)

Amos Gitaï : images et mémoires d'Israël

2 min
À retrouver dans l'émission

Face à la chute de Netanyahou le 13 juin dernier et aux rassemblements populaires qui ont suivi, comment ne pas penser aux fantômes de la place Rabin, à Tel Aviv, où porta autrefois la voix de Yitzhak Rabin? On évoque les images et la mémoire d'Israël avec le cinéaste Amos Gitaï, notre invité.

Installation de l'exposition "Gitaï/Rabin" (04/03/2021)
Installation de l'exposition "Gitaï/Rabin" (04/03/2021) Crédits : Laura Stevens

Le 13 juin, après l’annonce de la chute de Benyamin Netanyahou, des milliers de personnes se sont rassemblées place Rabin à Tel-Aviv. un lieu qui n'est pas anodin dans l’histoire de ce pays. Avant 1995, c'était la place des Rois d’Israël. C'est que, le 4 novembre 1995, des gens se sont rassemblés pour appeler à la paix et soutenir la politique du premier ministre de l’époque, Yitzhak Rabin, assassiné par un Israélien extrémiste. Difficile de ne pas voir aujourd'hui, dans les images de cette foule en liesse, l’ombre de son fantôme.

La mémoire n'est pas strictement une histoire de conservation, c'est aussi un agent actif, une réflexion et proposition pour l'avenir. (Amos Gitaï)

Toutes les choses que j'ai faites au cinéma, au théâtre, c'est un acte civique.(Amos Gitaï)

Que disent ces images ? Montrent-elles la scène d’une victoire ou d’une défaite ? La fin d'un rêve pour Israël, d’une certaine idée du sionisme? On interroge ces images avec notre invité, Amos Gitaï. Cinéaste, il a notamment signé Donnons une chance à la paix (1994), une chronique autour de la signature d'un accord de paix entre Arafat et Rabin le 4 mai 1994, et L’Arène du meurtre (1996), réalisé suite à l'assassinat de Rabin à Tel-Aviv le 4 novembre 1995. Son regard de conteur visuel nous permet d'explorer la mémoire d'un temps qui ne fut plus mais qui l'obsède.

L'exposition "Yitzhak Rabin / Amos Gitai" à la Bibliothèque nationale de France à Paris revient notamment sur son film Le Dernier Jour d’Yitzhak Rabin (2015). L'ouvrage Amos Gitai - Yitzhak Rabin. Chroniques d'un assassinat (Coédition Gallimard/Bibliothèque nationale de France, 2021) paraît à cette occasion.

La mémoire, ce n'est pas strictement une histoire de nostalgie, c'est aussi un projet d'avenir. (Amos Gitaï)

Pour aller plus loin :

  • « Chronique d'un assassinat annoncé » d'Amos Gitaï, pièce créée à Avignon en 2016, sera joué à Théâtre du Châtelet, les 28 et 29 juin et le 1er juillet.

Extraits sonores : 

Bibliographie

Le dernier jour d'Yitzhak Rabin

Le dernier jour d'Yitzhak RabinSophie Dulac Distribution, 2015

"Amos Gitai - Yitzhak Rabin. Chroniques d'un assassinat" (Coédition Gallimard/Bibliothèque nationale de France, 2021)

Amos Gitai - Yitzhak Rabin. Chroniques d'un assassinat Collectif Gallimard/Bibliothèque nationale de France, 2021

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......