LE DIRECT
Anne Sinclair sur le plateau de l'émission 7/7 sur TF1 le 23 septembre 1984, France.

Anne Sinclair, une histoire de l’interview politique

33 min
À retrouver dans l'émission

La journaliste Anne Sinclair a incarné pendant deux décennies l’interview politique dans l'émission “7 sur 7”. Elle nous en parle dans "Passé composé” (Grasset, 2021), ses mémoires personnels et professionnels. Elle est notre invitée aujourd’hui.

Anne Sinclair sur le plateau de l'émission 7/7 sur TF1 le 23 septembre 1984, France.
Anne Sinclair sur le plateau de l'émission 7/7 sur TF1 le 23 septembre 1984, France. Crédits : Jean-Jacques BERNIER / Contributeur - Getty

Quel est le regard qu'on a sur le monde? C'est ça la grandeur de la politique. (Anne Sinclair)

Anne Sinclair, journaliste connue notamment pour les treize années où elle présentait l'émission "7 sur 7" sur TF1, publie Passé composé (Grasset, 2 Juin 2021), un livre qui revient sur son travail de journaliste et sur sa vie personnelle.

L'important quand on interviewe quelqu’un, c'est la personne à qui on donne la parole, ce qui veut dire que le choix de cette personne est important. Ce n’est pas neutre, de donner la parole, on n’est pas juste un miroir qu’on tend soit aux événements du monde, soit aux gens qu’on reçoit. (Anne Sinclair)

La radio a moins d'afféterie, elle est plus simple que la télévision : la télévision, c'est la scène où on se maquille, il y a des lumières, c’est une mise en scène. Tandis qu'à la radio, j’aime bien dire qu’on discute dans le couloir, qu’on arrive dans le studio et qu’on continue la discussion.(Anne Sinclair)

Montrant qu'elle n'a pas eu peur de se désavouer, elle qui s'était longtemps refusée à se prêter au jeu, "narcissique" écrit-elle, des Mémoires, elle ne se cantonne pas à des mémoires de journaliste et a choisi d'élargir ce livre à sa propre vie, de ses parents très protecteurs à sa rencontre avec Pierre Nora, avec qui elle mène une relation amoureuse. Elle dit lui devoir une partie de sa reconstruction après la tourmente de l'affaire DSK en 2011.

Les grands intervieweurs, ce sont souvent ceux qui sont consacrés par une émission importante. (Anne Sinclair)

De son entrée à Europe n°1 à son refus d'interviewer Jean-Marie Le Pen en passant par la rencontre avec François Mitterrand, Anne Sinclair dresse dans ces mémoires un portrait de l'intérieur du monde des médias. Plus encore, elle se penche sur les enjeux de l'interview politique, mais aussi de la politique, à une époque où les réseaux sociaux et les chaînes d'information en continu n'existaient pas.

Quand vous êtes une femme, il faut prouver que vous êtes capable d’arrêter la parole d’un politique, capable de le contredire, capable d’aller au front de cette petite bataille là. Il fallait en faire un peu plus.(Anne Sinclair)

Extraits sonores :

  • Europe 1, le 28 mai 1958,grande manifestation de la gauche contre le retour de De Gaulle au pouvoir et “pour la défense de la République” à la suite du coup d’état d’Alger.
  • Première télévision d’Anne Sinclair face à Pierre Bellemare sur le manque de femmes à la télévision (A2 / France 2, "Encore un jour et l'année de la femme ouf c'est fini", 30/12/1975)
  • Anne Sinclair  (“Questions à domicile : Jean-Marie Le Pen", 17/12/1987)

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......