LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Petite fille masquée

Coronavirus : de l’enfance confinée à la jeunesse sacrifiée ?

33 min
À retrouver dans l'émission

« Génération Covid », conflit générationnel, crise économique… Une jeunesse stigmatisée face à la pandémie de coronavirus ? On en parle avec le philosophe Michaël Fœssel et Sylvain Courage, rédacteur en chef de L’Obs.

Petite fille masquée
Petite fille masquée Crédits : Martin Novak - Getty

Dès le début de la crise du coronavirus, la jeunesse et l'enfance ont été pointées du doigt de diverses manières : les enfants étaient d’abord considérés comme des vecteurs importants du virus, avant que les scientifiques ne reviennent sur cette idée. Aujourd’hui, la jeunesse, par son imprudence, serait la cause d’une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus. Une situation qui révèle les peurs et les frustrations derrière notre rapport à l’enfance. Dans le même temps, les adultes se sont vus en quelque sorte infantilisés par l’obligation de rester chez soi pendant le confinement.

« Génération covid » : Les jeunes rejettent cette étiquette pratique et journalistique.                  
(Sylvain Courage)

Le philosophe Michaël Foessel, maître de conférences à l’université de Bourgogne et professeur à l’École polytechnique, aborde ce sujet dans la revue Comment faire ? (Seuil, 2020). Dans l’article « L’enfance confinée », il montre notamment que l’infantilisme et l’infantilisation manifestés pendant cette pandémie placent l’enfant sous le double paradigme de la maladie et de l’inconscience, un préjugé philosophique qui ne date pas d’hier. 

Nous avons tous été dépossédés de notre liberté de jugement sur ce qui est à l’initiative de chacun –ai-je le droit de sortir ou pas ?- nous avons été maintenus dans une situation de minorité, au sens juridique du terme.              
(Michaël Foessel)

Ainsi remonte-t-il à Hobbes, qui décrit l’homme à l’état de nature comme un « enfant robuste » et un « homme puéril » (Du citoyen), et, plus loin encore, à Aristote : dans Les Parties des animaux, ce dernier voit dans l’enfance une anomalie dont il faut effacer jusqu’au souvenir, une maladie à part entière. Et c’est bien la peur de la maladie qui a mené les gouvernements à faire confiner les enfants chez eux et les adultes à abandonner toute bienveillance à leur égard à l’idée que, insouciants, ceux-ci ne respectent pas les gestes barrière. 

Autre cible privilégiée : la jeunesse, accusée de causer une seconde vague à force de fêtes et de réunions. Certains parlent de bombe épidémique, d’autres, au contraire, voient dans ces rassemblements une manière pour cette jeunesse durement touchée par le confinement et par la crise économique de protester contre sa situation de génération sacrifiée.

Il  y a eu un vrai choc entre cette génération qui voulait vivre sa jeunesse et les médias, les autorités, qui ont voulu lui faire la morale.              
(Sylvain Courage)

A nos côtés pour en parler, Sylvain Courage, rédacteur en chef à L’Obs, lequel a consacré un dossier « Génération covid ; la jeunesse sacrifiée ? » à son dernier numéro.

Il est difficile, sur un période qui commence à devenir assez longue de demander à des individus, […] de faire, même par solidarité générationnelle, comme s'ils risquaient leur vie en buvant un verre sur une terrasse ou en faisant une fête chez soi. Il faut trouver des modalités.              
(Michaël Foessel)

La logique de l’épidémie n’est pas une logique de guerre : dans une guerre, c’est la jeunesse qui va au front et qui devient le lieu générationnel de défense de la société et d’héroïsme. Alors que là, on invite et enjoint une jeunesse qui n’est pas directement concernée par la létalité du virus à faire comme si elle était malade.          
(Michaël Foessel)

Extraits sonores : 

  • Le coronavirus vu par un enfant (France Culture, Les Pieds Sur Terre, 20.05.2020)
  • Une fête techno à Paris (france 3, 09.08.2020)
  • Polémique autour d'un match de foot (Quotidien, 27.04.2020) 
Intervenants
  • philosophe, spécialiste de la philosophie allemande et de la philosophie contemporaine, et professeur à l'école Polytechnique
  • Rédacteur en chef à L'Obs.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......