LE DIRECT
Cleveland et le lac Erie (Ohio, USA)

Déconstruire les dogmes pour réinventer la ville !

33 min
À retrouver dans l'émission

Remettre en question sept dogmes qui régissent la pensée urbaine en France, c'est le travail auquel s'est adonné notre invité, l'urbaniste Jean-Marc Offner, dans son essai "Anachronismes urbains" qui vient de paraître aux Presses de Sciences Po.

Cleveland et le lac Erie (Ohio, USA)
Cleveland et le lac Erie (Ohio, USA) Crédits : Stocktrek - Getty

Jean-Marc Offner est directeur de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba) et préside le conseil stratégique de l'Ecole urbaine de Sciences Po où il est professeur affilié. Il fait partie de ces voix qui vont à contre-courant de la pensée actuelle sur la ville et son futur. Alors que pour beaucoup l'avenir de la ville doit se construire à la taille de l'humain, que la voiture doit-en être bannie ou que les transports en commun doivent être développés à tout prix, il milite pour que ces idées ne gouvernent plus nos manières d’appréhender l'espace urbain. 

Aujourd’hui, on ne peut pas penser la transformation des centres-villes à l’aune de ce qu’ils étaient pendant les Trente Glorieuses.       
(Jean-Marc Offner)

Car, pour lui, les politiques urbaines, les manières actuelles de penser la ville, répondent à des dogmes hérités des Trente Glorieuses qu'il est nécessaire de déconstruire si l'on veut répondre aux défis et aux crises que connaissent le territoire. Partant de ce constat, il dresse dans son essai, Anachronismes urbains (Presses de Sciences Po, mars 2020), la liste de sept conceptions qu'il considère dépassées et nécessaire de dépasser. 

Le politique veut jouer au technicien ; il en oublie d’avoir des positions structurantes et solides sur l’avenir de l’urbain et du territoire.      
(Jean-Marc Offner)

Il refuse ainsi le diktat des transports en commun, le dogme de la propriété, la lutte contre l'étalement urbain, s’oppose à l'idée que le vivre-ensemble se construit à travers la mixité résidentielle, que la proximité soit une nécessité à la construction des liens sociaux et politiques, à la refonte des périmètres territoriaux, pour finir par la remise en question de la place de l'architecture dans la ville. 

Le problème de la mixité sociale en matière urbaine, c’est la possibilité que, en faisant se côtoyer des gens différents, se réduisent leurs interactions. Cela nous amène à devoir penser le vivre ensemble par d’autres moyens que la mixité résidentielle.       
(Jean-Marc Offner)

Aujourd’hui, le plus intéressant dans l’urbanisme, c’est ce qu’on ne voit pas. Les réseaux, les flux.       
(Jean-Marc Offner)

Jean-Marc Offner considère que ces sept dogmes ont été nécessaires à un moment précis, mais qu'ils sont aujourd'hui périmés. Il milite ainsi pour une approche multiscalaire qui fasse comprendre que la ville se construit sur des flux et qu'il y a une interconnexion des espaces, des identités, des appartenances. Il veut faire pendre conscience que la ville ne se résume pas au bâti mais davantage au vide entre les espaces construits qu'il faut investir et penser, que le plus important n’est pas la construction de nouvelles infrastructures mais la gestion et la transformation de celles déjà existantes. 

Ce n'est qu'en dépassant ces idées qui gouvernent les politiques urbaines que l'on pourra, avec l’aide des urbanistes, des architectes, des sociologues, des écologues, des économistes, répondre aux nouveaux défis que la ville affronte depuis déjà plusieurs décennies. 

On vit tous à plusieurs échelles : On travaille en dehors de notre lieu de résidence et on a une vie sociale qui se développe sur plusieurs métriques. Il ne faut pas oublier cet aspect quand on parle de localisme. On n’a pas inventé les grandes villes pour rester en bas de chez soi.       
(Jean-Marc Offner)

Une discussion en présence de Hervé Aubron, rédacteur en chef du Nouveau Magazine Littéraire dont le dernier numéro consacre un dossier spécial aux nouveaux enjeux de l'espace urbain. 

Extraits sonores: 

  • Patrick Bouchain (La Grande table, 06/09/2019)
  • Jacques Ferrier (Interview à l'Essec, 04/04/2014)                                  

Bibliographie

"Anachronismes urbains" (Presses de Sciences Po, 2020)

Anachronismes urbainsJean-Marc OffnerPresses de Sciences Po, 2020

Intervenants
  • Ingénieur urbaniste et politologue,il enseigne à l'école nationale des ponts et chaussées et à Sciences Po.
  • critique de cinéma, auteur, rédacteur en chef du Nouveau Magazine littéraire, enseigne l'esthétique du cinéma à l’université Paris 3-Sorbonne Nouvelle

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......