LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Denis Mukwege lors de l'anniversaire des dix ans du mandat sur la violence sexuelle dans les conflits au siège de l'ONU à New York (USA)  le 30 octobre 2019

Denis Mukwege : soigner les femmes pour réparer le monde

33 min
À retrouver dans l'émission

Le gynécologue-obstétricien congolais Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix en 2018, rend hommage à "La force des femmes" (Gallimard) dans un livre témoignage qui retrace le combat d’une vie pour aider les femmes victimes de violences sexuelles.

Denis Mukwege lors de l'anniversaire des dix ans du mandat sur la violence sexuelle dans les conflits au siège de l'ONU à New York (USA)  le 30 octobre 2019
Denis Mukwege lors de l'anniversaire des dix ans du mandat sur la violence sexuelle dans les conflits au siège de l'ONU à New York (USA) le 30 octobre 2019 Crédits : EuropaNewswire/Gado / Contributeur - Getty

Le corps de la femme est le corps qui donne : qui donne la vie, qui protège la vie. (…) S’attaquer à l’appareil génital de la femme traduit le refus de l’humanité, de la vie. (Denis Mukwege)

Denis Mukwege est gynécologue et chirurgien, fondateur de l'hôpital de Panzi en République Démocratique du Congo. Il a consacré sa vie aux femmes victimes de violences sexuelles dans son pays (et dans le reste du monde). Un film lui est dédié en 2015 (L’homme qui répare les femmes de Thierry Michel).  En 2018, il s'est vu remettre le Prix Nobel de la Paix aux côtés de Nadia Murad, laquelle a a attiré l’attention de la communauté internationale sur le viol de masse organisé par Daech sur les Yézidis.

Il publie aujourd'hui La force des femmes (Hors série Connaissance, Gallimard, octobre 2021). Traduit de l'anglais (Congo) par Marie Chuvin et Laetitia Devaux, ce livre est un hommage de Denis Mukwege au courage et à la lutte des femmes. Sa mère, ses patientes qui se reconstruisent, celles qu'il n'a pas connues... Autant de modèles et d'héroïnes. 

Je me trouve souvent très petit quand je vois des femmes de cette grandeur. (Denis Mukwege)

Je les appelle des femmes fortes puisque lorsqu’elles ont souffert du fait de ne pas avoir été protégées et qu’elles se battent pour que cette société devienne juste, je trouve ça d’une grandeur exceptionnelle. (Denis Mukwege)

Environ 1 femme sur 1000 meurt en couche en République Démocratique du Congo. C’est la première violence que les femmes subissent. (Denis Mukwege)

Né dans un pays où, écrit-il, les femmes sont traitées comme des citoyennes de seconde zone, il prône notamment le développement d'une "masculinité positive", qui en passerait par une nouvelle manière d'éduquer les garçons.

En outre, le Dr. Denis Mukwege refuse l'étiquette assignée à la République Démocratique du Congo, souvent désigné comme "la capitale mondiale du viol". Le viol est un virus, un fléau mondial qu'il a à cœur de combattre.

Extraits sonores : 

  • Patrice Lumumba proclame l'indépendance du Congo le 30 juin 1960

Bibliographie

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......