LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Marteau de juge sur la carte du monde

Est-il temps de reconstruire l’ordre international ? Avec Samantha Besson

32 min
À retrouver dans l'émission

Vers une reconfiguration de l'ordre institutionnel mondial ? OMS, ONU, OMC... Comment repenser leur rôle et l'architecture globale de notre gouvernance ? Samantha Besson, titulaire de la chaire « Droit international des institutions » au Collège de France, est notre invitée.

Marteau de juge sur la carte du monde
Marteau de juge sur la carte du monde Crédits : aluxum - Getty

Une nouvelle chaire intitulée Droit international des institutions lui a été confiée au Collège de France, et son enseignement débutera le 11 février. Samantha Besson est notre invitée aujourd'hui.

Sa leçon inaugurale, prononcée le 3 décembre 2020 à huis clos au Collège de France et retransmise en direct sur le site internet de l’établissement, sera publiée en coédition Fayard / Collège de France et mise en ligne sur le portail OpenEdition courant 2021. L'auteure de La due diligence en droit international (Recueil des cours de l’Académie de droit international de La Haye, Brill 2020) présente le cours "Diligence et négligence en droit international" à partir du 11 février 2021.

Selon elle, depuis 1945, l'Ordre international des États est aujourd'hui le garant de la paix et de la sécurité sur les plans national et international. Dans notre monde globalisé, c'est tout notre destin commun qui est mis en jeu dans l'avenir de l'ordre international. Pour cela souligne Samantha Besson, nous devrions avoir souci de la réforme et de l'innovation institutionnelle. Et c'est bien le projet de cette chaire que d'accompagner une telle entreprise. En outre, si un semblant de droit international de l'Etat a pu se développer avec le temps, il n'a jamais complètement endossé le rôle instituant qui devrait être le sien. Il s'est notamment développé à travers les colonisations et décolonisations, avec l'exportation vers d'autres continents et régions de la forme étatique occidentale.

En cette période de pandémie, une autre institution est mise au devant de la scène ; l'Organisation Mondiale de la Santé, dont Samantha Besson souligne les enjeux. Constituée en 1946, cette organisation a exprimé de manière précoce l'affirmation d'un principe de solidarité, faisant de la santé une question d'intérêt général.  

La création de l'OMS marque un nouveau départ dans la conceptualisation de la politique sanitaire mondiale : tout de suite, on équipe cette organisation de pouvoirs juridiques très importants,(… ) cette organisation a une constitution, elle utilise le terme constitution, ce qui est sans précédent, de pouvoirs de création de droits sans précédent... (Samantha Besson)

Or si, en termes de droit, l'OMS dispose de compétences et d'une certaine autorité, elle montre, en pratique, une certaine faiblesse institutionnelle. Aucun de ses principes et compétences n’ont vraiment été mis en pratique. La pandémie a mis en lumière ses faiblesses et les manques institutionnels dans l'application des principes de solidarité.

On l'a beaucoup dit, la pandémie aura réveillé les faiblesses de nos institutions, et ce constat s'étend à l'ordre international aussi. Mais plutôt que de rejoindre le choeur des pleureuses ou le choeur des optimistes, il faut voir dans ce que la pandémie nous a révélé des faiblesses mais aussi des forces potentielles de l'ordre institutionnel international. (Samantha Besson)

On n'aura jamais autant voulu ces instituions que durant cette période. (Samantha Besson)

Enfin, Samantha Besson a participé à l’initiative Covid-19 au Collège de France, qui impliquait des professeurs du Collège de France. Chacun dans leur domaine, ils ont apporté des éléments de réflexion quant à la pandémie et à ses conséquences. Parmi eux,  Philippe Sansonetti, professeur émérite, titulaire de la chaire  Microbiologie et maladies infectieuses (2008-2020), Mireille Delmas-Marty, professeure émérite titulaire de la chaire Études juridiques comparatives et internationalisation du droit (2003-2011)... Ces différentes contributions sont à retrouver sur la chaîne YouTube de la Fondation Hugot

Ce 28 janvier, elle participera à la Nuit des idées lors de l'intervention intitulée "Qui est mon prochain ?" (20 h 00 - 21 h 00).

Extraits sonores:

  • Robert Schuman, 1950, Commission européenne
  • Quelle mission pour l'OMS en Chine ? Par Jérémie Lanche (France Culture,14/01/2021)
  • "Chine - USA, la bataille de l’OMS" (Pierre Haski, 2020, Arte)
Intervenants
  • Professeure de droit au Collège de France et spécialiste du droit international public
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......