LE DIRECT
Un rassemblement en mémoire de Samuel Paty le 18octobre 2020 à Paris

Faut-il repenser la laïcité à l'école ?

33 min
À retrouver dans l'émission

Comment traiter de la laïcité à l'école? En cette journée d'hommage à Samuel Paty, professeur assassiné à Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre 2020, rendez-vous avec Vincent Peillon, ancien ministre de l'Education nationale, et la sociologue Dominique Schnapper.

Un rassemblement en mémoire de Samuel Paty le 18octobre 2020 à Paris
Un rassemblement en mémoire de Samuel Paty le 18octobre 2020 à Paris Crédits : Antoine Gyori - Corbis

«Emancipation générale ! Les combats pour l’éducation» : Pour cette journée spéciale, rendez-vous avec Vincent Peillon, philosophe, chercheur au CNRS, spécialiste de Merleau-Ponty, auteur de nombreux ouvrages consacrés à la philosophie républicaine. Il a été ministre de l'Éducation nationale de mai 2012 à mars 2014. Il publie L'émancipation. Essais de philosophie politique (PUF, 16.09.20), un ouvrage réunissant différentes études, des conférences pour la plupart, des préfaces, des entretiens.

(La laïcité, c'est : ) clarté et distinction des idées, protection de l'école, appel au jugement et à la liberté de chacun, respect du savoir et des professeurs.              
(Vincent Peillon)

Selon lui, jamais on ne s’est tant revendiqué de la République, même ses détracteurs. Derrière ce retour en force, une escroquerie historique et intellectuelle. Ainsi, la République est devenue le drapeau sous lequel se cachent des pensées antirépublicaines. La preuve qu’elle n’est pas toujours un objet froid mais l’enjeu de luttes et d’appropriations. C’est notamment le cas pour le thème de la laïcité, central dans le travail de Vincent Peillon. En effet, celui-ci a créé « l’enseignement moral et civique » en 2013 afin d’ouvrir aux lycéens un parcours autour de sujets comme l’État de droit, les croyances ou encore l’éthique.

Le temps de l'école, le temps de la réflexion, le temps de l'enseignement des valeurs de la République, n'est pas le temps de l'émotion.            
(Vincent Peillon)

Samuel Paty a été assassiné parce que les professeurs font bien leur travail.            
(Vincent Peillon)

Notre deuxième invité est Dominique Schnapper. Sociologue et politologue, directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, membre honoraire du Conseil constitutionnel, elle a été nommée en 2017 à la tête du conseil des sages de la laïcité à l'éducation nationale.

(La laïcité), c'est un problème à long terme, pas seulement le problème dans les moments où il y a une crise. (…) Il doit être traité autant que faire se peut, à tous les niveaux non seulement de l'éducation mais de la société. C'est un véritable projet politique directement lié au projet démocratique lui-même.              
(Dominique Schnapper)

En réaction aux attentats islamistes qui ont frappé la France, Dominique Schnapper montre que la menace qui pèse aujourd’hui sur la laïcité et sur l’école ne date pas d‘hier. Pendant trente ans, dit-elle, les ministres de l’Éducation qui se sont succédés ont refusé de regarder en face les atteintes à la laïcité et la montée de la pression islamiste à l’école, et ce malgré la publication en 2002, déjà, de l’ouvrage collectif Les Territoires perdus de la République qui, faisant état de l’antisémitisme, du racisme et du sexisme à l’œuvre en milieu scolaire, mettait la question sur la table.

Plus que de changer la loi, il importe de l'appliquer, de la faire appliquer, et de comprendre les raisons de son application.          
(Dominique Schnapper)

Elle publie avec Alain Schnapper Puissante et fragile, l'entreprise en démocratie (Odile Jacob,  30 septembre 2020).

Extraits sonores : 

  • Marlène Schiappa (LCP, 5 octobre 2020)
Intervenants
  • philosophe, ancien ministre de l’Education nationale, ancien parlementaire national et européen, spécialiste de Merleau-Ponty et de la philosophie républicaine, directeur de recherches au CNRS
  • sociologue et politologue, directrice d'étude à l'EHESS
À venir dans ... secondes ...par......