LE DIRECT
Le président Jacques Chirac en visite à Oran (Algérie) le 3 avril 2003

France-Algérie : les mémoires douloureuses

33 min
À retrouver dans l'émission

L’Historien Benjamin Stora plaide le refus de ce qu’il nomme la mémoire “hémiplégique” dans la colonisation et la guerre d’Algérie. Il est l'auteur du rapport qui a donné le livre “France-Algérie, les passions douloureuses” (Albin Michel, 2021) et notre invité aux côtés du réalisateur Lucas Belvaux.

Le président Jacques Chirac en visite à Oran (Algérie) le 3 avril 2003
Le président Jacques Chirac en visite à Oran (Algérie) le 3 avril 2003 Crédits : Gilles BASSIGNAC / Contributeur - Getty

Benjamin Stora est historien et universitaire, enseignant à l’Université Paris 13 et à l’INALCO. Paraît France-Algérie, les passions douloureuses (Albin Michel, mars 2021), version en librairie du rapport sur les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie que lui avait demandé Emanuel Macron en juillet 2020 et qu'il avait remis à l’Élysée le 20 janvier 2021. Il a ensuite défendu ce rapport devant les députés le 5 avril 2021.

Il fallait oublier, pour vivre, pour exister, pour reconstruire. Trente ans plus tard, nous sommes sortis de l’oubli dans une sorte de confrontation des mémoires. (Benjamin Stora)

Cette sortie de l'oubli s’est faite dans le désordre, dans la confusion, dans le repli identitaire.(Benjamin Stora)

Chacun de ces groupes a voulu qu'on reconnaisse sa vérité de manière exclusive (...) sans essayer de comprendre la souffrance des autres.(Benjamin Stora)

Benjamin Stora y formule plusieurs préconisations "pour une possible réconciliation mémorielle entre la France et l'Algérie" et pour favoriser "la circulation mémorielle". Parmi elles, la mise en place d’une commissionMémoire et vérité” chargée d'impulser des initiatives partagées entre la France et l'Algérie, mais aussi le fait d´accorder une plus grande place à l'histoire de la France en Algérie dans les programmes scolaires et de faciliter les travaux universitaires sur les sujets mémoriels entre les deux pays ou encore la creation d´un "guide" des disparus.

Ce rapport, je l'ai construit comme une sorte de compromis. Ce n’est pas un texte définitif qui est soit une mise en accusation radicale de ce qu’a été le système colonial soit au contraire d'acceptation des massacres commis par la France pendant cette histoire. J’ai essayé de faire un texte où on puisse se retrouver.(Benjamin Stora)

Des moment, des lieux, des situations, des personnages où on puisse s’identifier et se rassembler. C'était ça l'objectif de ce rapport. .(Benjamin Stora)

Dans la dénonciation idéologique, forcément, on garde les mains toujours pures. Mais on n'avance pas.(Benjamin Stora)

Benjamin Stora préfère ainsi des mesures concrètes et symboliques aux excuses et a la repentance, ce dernier terme relevant selon lui d´un piège politique pour ne pas affronter la réalité de cette histoire complexe.

Une émission avec Lucas Belvaux, qui nous parlait en première partie de son film adapté du roman éponyme de Laurent Mauvignier, Des Hommes.

A partir du moment où on se sent seul et incompris, c’est facile d'attiser cette douleur pour l'instrumentaliser politiquement. (Lucas Belvaux)

Ceux qui ont forcé le blocus de cette mémoire fragmentée, ce sont les romanciers. (Benjamin Stora)

Pour aller plus loin : Benjamin Stora était l'invité de La Grande table des idées à l'occasion de la présidentielle qui se tenait en Algérie en 2019.

Extraits sonores : 

  • Valéry Giscard d'Estaing ("Valéry Giscard d'Estaing : Algérie", FR3 dernière, 09/02/1978)
  • François Mitterrand ("François Mitterrand à Alger", TF1 13H, 01/12/1981)
  • Jacques Chirac (01/12/1981)
  • Nicolas Sarkozy (conférence de presse en Algérie, France Inter, 10/07/2007)
  • François Hollande (20/12/2012)
  • Gisèle Halimi (RTF / ORTF, "Aujourd'hui madame", 08/01/1974)
Intervenants
  • Historien, membre du conseil d'administration de l'Office français de l'immigration et de l'intégration, et ancien président du conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......