LE DIRECT
Illustration de "Les Miserables" et de "Quatre Vingt-Treize"

La France : une Nation littéraire ?

34 min
À retrouver dans l'émission

Que signifie aujourd’hui être écrivain national ? On en parle avec Anne-Marie Thiesse, directrice de recherches au CNRS, et le philosophe Régis Debray.

Illustration de "Les Miserables" et de "Quatre Vingt-Treize"
Illustration de "Les Miserables" et de "Quatre Vingt-Treize" Crédits : Culture Club / Contributeur - Getty

Anne-Marie Thiesse, directrice de recherche au CNRS, est l'auteure d'ouvrages fondamentaux sur l'intersection entre le littéraire et le politique. Sa dernière publication, La Fabrique de l'écrivain national (Gallimard, 2019), explore la figure de l'écrivain dit national, en le replaçant dans un contexte européen, si ce n'est mondial. 

En outre, la chercheuse retrace le parcours au cours duquel un écrivain est promu comme "national", série de reconnaissances politiques et académiques qui vont de l'intégration au corpus scolaire à la panthéonisation. Ce fut notamment le cas d'Alexandre Dumas en 2002.

Alexandre Dumas n'est pas un génie au sens littéraire ; au sens d'une expression du génie français, au sens "personnalité de base", au  sens "manière d'être", "façon de se rêver", façon de se penser".  [...] Le feuilleton est une chose, le grand roman en est une autre.              
(Régis Debray)

En compagnie de Régis Debray, elle dissèque les ambiguïtés de cette reconnaissance qui vire parfois à la consécration, au culte des écrivains, dans son sens le plus littéral. La Fabrique de l'écrivain national explore un domaine d'études qui va du Chili de Pablo Neruda à la Hongrie de Sándor Petőfi. L'auteure de La création des identités nationales (Stock, 20009) rappelle ce qu'elle nomme la "trinité" de l'écrivain national : à la fois génie singulier et emblème d'une nation, il en viendrait à incarner une forme d'universalité. 

Anne-Marie Thiesse revient sur également la spécificité d'un universalisme "à la française", redéfini au cours du XXe siècle face à la montée du soft power étasunien. L'enjeu d'une telle conception de l'écrivain renvoie bien aux institutions qui légitiment un écrivain, en termes d'histoire littéraire ou encore d'hommage national.

La plupart des écrivains nationaux le deviennent à titre posthume [...]. Un écrivain national, c'est quelqu'un qui est supposé illustrer la nation [...], illustrer la langue, représenter au mieux la nation, lui donner une image favorable, et puis, en quelque sorte, l'incarner par sa vie et son oeuvre, voire son corps.              
(Anne-Marie Thiesse)

Régis Debray s'accorde avec Anne-Marie Thiesse sur la dimension éphémère de cette  "réputation" qu'est avant tout le statut d'écrivain national. Paradoxalement, cette question comporte un aspect international, dans un monde globalisé où la littérature s'exporte comme n'importe quel autre bien culturel ou matériel. L'auteur de l'ouvrage Du génie français déplore que l'écrivain aujourd'hui ne soit plus qu'une "relique".

Un écrivain national, c'est quelqu'un qui doit faire rêver [...]. Il doit avoir une puissance, je dirais, onirique et exaltante. Je pense évidemment à Garcia Marquez, je parle de lui parce que je l'ai bien connu : on ne peut pas faire plus colombien, et on ne peut pas faire plus universel.  (Anne-Marie Thiesse)

L'actualité d'une réflexion comme celle de La Fabrique de l'écrivain national n'est pas à prouver : le 11 novembre 2019, Maurice Genevoix entrera au Panthéon. En faire l'historique depuis la fin du XVIIIe permet d'en voir les ambivalences, comme par exemple le cas des manuscrits du Procès de Kafka, qui firent l'objet d'un désaccord entre plusieurs pays.

Extraits sonores : 

  • Jacques Chirac : discours d'hommage à Alexandre Dumas (France 2, 2002)
  • Pascale Casanova ("Du jour au lendemain", 2009)
  • Le cortège funéraire de Jean-Paul Sartre (JT, 1980)
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......