LE DIRECT
Maître Henri Leclerc

Maître Henri Leclerc fait ses adieux au barreau

34 min
À retrouver dans l'émission

Maître Henri Leclerc, avocat pénaliste et président d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme, fait ses adieux au barreau. Après soixante-cinq ans au service de la justice, quel regard porte-t-il aujourd'hui sur l'état de nos libertés et de la profession d'avocat ?

Maître Henri Leclerc
Maître Henri Leclerc Crédits : Daniel Giry / Contributeur - Getty

Retour sur l’immense parcours - 65 ans de carrière, au cœur des dossiers - de l’avocat pénaliste Henri Leclerc, avocat et militant des droits de l’Homme. 

C'est l'attitude même de l'avocat, (…) être le dernier qui reste : vous avez des fois, c'est terrible, un homme écrasé par la machine et tout le monde est contre lui. (Me Henri Leclerc)

Quelles sont ses réflexions sur l’état de la justice aujourd’hui et sa profession au moment où il la quitte ?  Lui qui a été de tous les grands procès du demi-siècle passé, défenseur des militants de Mai 68, mais aussi des mineurs, des pêcheurs bretons et de tant d’autres… Témoin des évolutions de la justice, mais aussi de ses failles, de ses manquements. Président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme, ses mémoires La parole et l’action, publiées en 2017, ressortent dans la collection Pluriel des éditions Fayard et s’interrogent sur la justice et sur l’existence de “peines justes”.

Il y a la vérité des faits puis il y a la vérité des êtres : un homme qui a commis un acte horrible, peut-être qu'il n'est pas lui-même aussi horrible qu'on le croit, ça peut exister. (Me Henri Leclerc)

La notion de vérité doit être établie par un effort considérable de la conscience et de la raison sur les preuves. (Me Henri Leclerc)

Dans sa dernière plaidoirie, il prenait la parole contre les enquêtes menées par le PNF pour trouver qui avait pu prévenir Nicolas Sarkozy et son avocat qu’ils avaient été mis sur écoute. Dans ce contexte, il dénonçait une “atteinte grave causée au secret professionnel des avocats” et parlait d’une “profession blessée”. Car s'en pendre au secret professionnel de l’avocat remet en cause jusqu’à la légitimité de sa fonction.

En outre, dans un contexte que certains dénoncent comme étant de plus en plus liberticide, il déplore le fait que le juge, “garant des libertés essentielles, primordiales”, soit de moins en moins puissant dans le contrôle de l’Etat et que le pouvoir législatif soit de plus en plus impuissant face à l’exécutif. Souvent décrit comme ayant un style passionné, il donne une grande place à l’improvisation dans ses plaidoiries. Il est notre invité aujourd'hui.

Il ne faut pas être grisé par sa parole, il faut ne penser qu'à une chose : on parle à des gens qui vont juger. (Me Henri Leclerc)

Extraits sonores : 

  • Albert Naud - Les défendre tous (Archive INA, Vocation, 16/03/1969)
  • François Sureau/ Le grand entretien de 8h20 par Nicolas Demorand et Léa Salamé / 24 Septembre 2019
  • Pierre Olivier Sur / Chemins de la philosophie / 27 sept 2011
  • René Cassin / Archive Ina / 15 déc 1969 / Discours à l’occasion de la Création de l'institut international des droits de l'homme

Bibliographie

Intervenants
  • Avocat, président d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......