LE DIRECT
Le président des États-Unis Donald Trump et le président de la république populaire de Chine Xi Jinping au palais de l'Assemblée du Peuple à Pékin (Chine)  le 9 novembre 2017

La planète bénéficiera-t-elle de la concurrence Chine/Etats-Unis ?

33 min
À retrouver dans l'émission

L'affrontement Chine/Etats-Unis à l'heure de l'Anthropocène, ou "Chinamerica" : deux puissances à la fois interdépendantes et rivales sur fond de menace climatique. On en parle avec Jean-Michel Valantin, géopolitiste et auteur de "L'Aigle, le Dragon et la Crise planétaire" (Seuil, 2020).

Le président des États-Unis Donald Trump et le président de la république populaire de Chine Xi Jinping au palais de l'Assemblée du Peuple à Pékin (Chine)  le 9 novembre 2017
Le président des États-Unis Donald Trump et le président de la république populaire de Chine Xi Jinping au palais de l'Assemblée du Peuple à Pékin (Chine) le 9 novembre 2017 Crédits : Artyom Ivanov / Contributeur - Getty

Alors qu’a eu lieu en janvier 2020 la signature de la première phase d'un accord commercial censé mettre fin au bras de fer qui oppose les Etats-Unis et la Chine, zoom sur la "Chinamerica", cette coopération qui unit deux grandes puissances autant qu’elle les met en compétition, le tout sur fond de crise climatique.

1972, une année très particulière : c'est celle de la publication du rapport du Club de Rome sur les capacités de croissance de l'économie mondiale. Le rapport expliquait qu'au rythme de croissance de l'époque, il restait 40 ans d'exploitation des ressources. 1972 est une date pivot car on a, d'un côté, l'émergence de cette relation sino-américaine et, de l'autre, l'établissement des limites de cette croissance.  
(Jean-Michel Valantin)

Jean-Michel Valantin, géopolitiste français, place les dérèglements environnementaux planétaires et la montée en puissance de l’intelligence artificielle au cœur de ses analyses. Il est docteur et chercheur en Études stratégiques et sociologie de la défense à l'EHESS et responsable de la rubrique "Environment and Security" de Red Analysis.org.

Après Géopolitique d’une planète déréglée (Seuil, 2017), il publie aujourd’hui L'Aigle, le Dragon et la Crise planétaire, au Seuil toujours, où il s'intéresse à la façon dont une série de guerres, de coopérations compétitives ou encore d’affrontements sont devenus le moteur de la course à la puissance industrielle de la Chine et des USA. Un essai qui s’étend des guerres de l’opium, d’où l’empire chinois est sorti perdant à cause, notamment, de son retard industriel, jusqu'aux nouvelles routes de la soie

Évoquant la course de ces deux pays aux nouveaux espaces stratégiques, ne serait-ce que dans la zone du Pacifique, en Arctique ou en Amérique latine, à travers la guerre commerciale autant que par les technologies de l’Intelligence artificielle ou par la conquête spatiale, il montre que ces puissances en concurrence souffrent autant l’une que l’autre des effets de la crise climatique à laquelle elles contribuent largement. 

Puisque les villes chinoises sont terriblement polluées, certaines zones sont recouvertes en permanence de nuages de fumée (...) et 1,3 millions de personnes y meurent précocement chaque année.  
(Jean-Michel Valantin)

Néanmoins, Jean-Michel Valantin voit des potentialités dans la coopération de ces deux géants. A l’image du consensus portant sur la volonté commune des grandes puissances de ne pas se livrer à des frappes nucléaires, la combinaison des capacités américaines et chinoises pourrait être le socle de nouvelles alternatives pour faire face au défi climatique.

Les échanges industriels entre la Chine et les Etats-Unis sont tellement forts que certains industriels américains ont fait du transfert de technologie massif, ce qui induit des problèmes de souveraineté importants. (...) L'idée serait de domestiquer cette espèce d'entité étrange qu'est la "Chinamérica".  
(Jean-Michel Valantin)

Extraits sonores : 

  • Richard Nixon en Chine (INA, Columbia Broadcasting System, 1972)
  • L'affrontement autour de Huawei (FRANCE 24, 29/01/2019)
  • Donald Trump (Vidéo "WASHINGTON POST", 15/01/2020)
  • Selon le Wall Street Journal, le président américain nourrit l’idée d’acheter le Groenland, propriété du Danemark (RTBF, août 2019)
Intervenants
  • Docteur en études stratégiques, auteur de Géopolitique d'une planète déréglée. Le choc de l'Anthropocène (Seuil, 2017).

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......