LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Verrou

L'épanouissement du capitalisme de surveillance, une menace pour la démocratie

33 min
À retrouver dans l'émission

Le capitalisme de surveillance, un système ubiquitaire qui pénètre jusque dans nos maisons -, de la montre au frigo connectés - pour influencer nos comportements. On en parle avec Shoshana Zuboff, auteure de "L’Âge du capitalisme de surveillance" (Zulma, 2020).

Verrou
Verrou Crédits : zf L - Getty

Shoshana Zuboff est professeure émérite à la Harvard Business School et professeure associée à la Harvard Law School. Elle s'intéresse aux nouvelles technologies depuis la fin des années 1980 : en outre, son livre sur les machines intelligentes (_In the Age of the Smart Machine: The Future of Work and Power_, 1988) est devenu une référence en la matière. 

Elle est notre invitée aujourd’hui autour d’un autre de ses ouvrages : L’Âge du capitalisme de surveillance (en France, paru chez Zulma le 15.10.20). Traduit dans une vingtaine de pays, ce livre monumental est le résultat de près de dix ans de réflexion, de recherche et d’écriture. Il  se veut le premier chapitre de la quête de toute une vie pour répondre à la question « Pouvons-nous habiter le futur numérique ? ».

Shoshana Zuboff y décrit une nouvelle forme de marché qui revendique l’expérience humaine privée comme matière première dont elle se sert dans ses opérations secrètes d’extraction, de production et de vente. L’économie de surveillance est ainsi devenue l’expression dominante du capitalisme dans l’ère numérique, à distinguer du capitalisme de marché. 

Sa matière première consiste en ce que l’auteure nomme le « surplus comportemental », soit tout ce que monétise cette forme de surveillance discrète au-delà des données comportementales, toutes les traces que l’on laisse et qui permettent d’influencer et de modeler nos comportements

J’ai laissé des données à mon sujet que je n’ai pas choisi de révéler : si vous les utilisez pour les « cibler », - un autre mot pour « manipuler » - sans mon consentement, c’est absolument illégal, et c’est le fondement sur lequel s’appuie l’édifice du capitalisme de surveillance ; ils ont compris dès le début que ces systèmes avaient besoin d’être cachés, secrets, indéchiffrables. C’est pour cela que j’ai parlé de « capitalisme de surveillance».        
(Shoshana Zuboff)

Tout semblait être un cadeau alors qu'en fait c'était une menace.        
(Shoshana Zuboff)

Certitude et prévisibilité sont les enjeux de ce système ubiquitaire et numérique qui pénètre jusque dans nos maisons et dans notre intimité, qui se nourrit de notre expérience et auquel il devient difficile d’échapper. C’est notre « droit fondamental au temps futur » qui est mis en danger : la liberté, l’incertitude, l’imagination et la possibilité de construire un futur autre que celui qui est programmé pour nous disparaissent.

Les connections sont devenues des armes : plus nous nous connectons, et plus nous donnons d’informations personnelles. […] Ils ont appris à prendre beaucoup plus de nous que ce que nous savons.        
(Shoshana Zuboff)

Extraits sonores : 

  • Eric Schmidt, PDG de Google de 2001 à 2011, le 24 mai 2011 à France 24 
  • Témoignage de Carole Cadwalladr et Brittany Kaiser dans The Great Hack (Jehane Noujaim et Karim Amer, 2019)
Intervenants
  • professeure émérite à la Harvard Business School et professeure associée à la Harvard Law School
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......