LE DIRECT
Palais des Papes (Avignon)

Laïcité : une histoire millénaire ?

33 min
À retrouver dans l'émission

Laïcité, une histoire millénaire ? Jean-François Colosimo, essayiste et directeur des éditions du Cerf, nous parle de "La Religion française" (Cerf, 2019), une histoire des relations que la France entretient avec sa laïcité.

Palais des Papes (Avignon)
Palais des Papes (Avignon) Crédits : Boccalupo Photography - Getty

Si le mot "laïcité" est relativement récent (il date de 1880) et même pas utilisé par la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905, l’idée de laïcité est le fruit d’une histoire vieille de mille ans. C’est ce que montre l’essayiste et romancier Jean-François Colosimo, par ailleurs directeur des éditions du Cerf, dans son nouvel essai : La Religion française (Cerf, 2019), suite de Aveuglements : religions, guerres, civilisations (Cerf, 2018).

Revenant sur l’histoire de la religion en France, il redéfinit le terme de laïcité qui, dit-il, est aujourd’hui compris par les camps religieux comme la capacité  à gagner toujours plus de droits par rapport à l’Etat. Or la laïcité telle que pensée en 1905 impose avant tout une neutralité de la loi qui rend possible une vie nationale. 

On a perdu le fil de l'histoire  : cette laïcité qu'on ne sait plus définir est devenue un mot valise.
(Jean-François Colosimo)

Car l’histoire de France est celle d’une conquête d’indépendance par rapport à ces deux pouvoirs que sont l’Empire et l’Eglise : En France, dès les XIIIème et XIVème siècles, les rois de France s’assurent que le spirituel n’entre pas dans le temporel, car toute religion est productrice de fractures dans le corps politique. 

La France constitue de ce fait une exception en Europe, tant par cette résistance au Saint-Siège que par ses tentatives de mixité religieuse, en témoigne l’Edit de Nantes signé par Henri IV le 30 avril 1598 afin de faire table rase des fractures causées ou cristallisées par les Guerres de Religion. 

Quand on regarde l'Histoire, les protestants ont vécu une violence inouïe, le judaïsme français également, les catholiques aussi. On a dit que la laïcité était neutre mais, en réalité, c'est l'Etat qui a essayé de neutraliser les religions, de leur apprendre à être neutres.
(Jean-François Colosimo)

Une exception française aujourd’hui mal comprise par nombre d’autres pays pour qui la laïcité est liberticide : ainsi la reine d’Angleterre reste-t-elle le chef de l’église anglicane et l’Etat répartit-il l’impôt ecclésiastique en Allemagne. En outre, Jean-François Colosimo montre que, une fois les religions neutralisées dans leur côté intrusif vis-à-vis du politique au sein de l'Etat, les théologies acquièrent une liberté rarement expérimentée ailleurs et permettant une créativité intellectuelle et sociale considérable.

Extraits sonores : 

  • Emmanuel Macron face à 64 intellectuels français (Le grand débat des idées, France Culture, 18/05/2019)
  • Jean-Michel Blanquer, interrogé sur les mères voilées lors de sorties scolaires, déclare qu'il préfère qu'une mère accompagnatrice ne porte pas le voile car "il n'est pas souhaitable dans notre société" (BFM TV, 13/10/2019 )

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......