LE DIRECT
Rassemblement pour sauver le plateau du Larzac face à l'extension du camp militaire dans les années 1970

Le Larzac, une communauté dans l'Histoire

32 min
À retrouver dans l'émission

Le Larzac, une communauté dans l'Histoire. C'est le voyage en terre de Causse que nous propose notre invité, l'historien Philippe Artières dont l'ouvrage "Le peuple du Larzac" vient de paraître aux éditions La Découverte.

Rassemblement pour sauver le plateau du Larzac face à l'extension du camp militaire dans les années 1970
Rassemblement pour sauver le plateau du Larzac face à l'extension du camp militaire dans les années 1970 Crédits : William KAREL / Contributeur - Getty

Philippe Artières est historien et chargé de recherches au CNRS. Il a été président de l’Association pour le Centre Michel Foucault de 1995 à 2013, est ancien pensionnaire de la villa Médicis et membre de la rédaction du journal En attendant Nadeau.

Après être venu à La Grande table en 2019 à l'occasion de la parution de son livre Le dossier sauvage (coll. Verticales, Gallimard, 2019), il revient aujourd'hui nous parler de son dernier ouvrage, Le peuple du Larzac. Une histoire de crânes, sorcières, croisés, paysans, prisonniers, soldats, ouvrières, militants, touristes et brebis… (La Découverte, 12/05/2021). Une histoire du Larzac qui converge vers la lutte contre l'extension du camp militaire dans les années 1970, lutte aux répercussions mondiales et dont on retrouve l'héritage bien plus tard, notamment dans la résistance de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. 

Le grand paradoxe c'est que dans les années 1960 et 1970, le Larzac n'est pas une terre de gauche. C'est une terre catholique et de droite. S'il y a une ville à gauche à proximité, c'est plutôt Millau, une ville ouvrière (...) c'est ça qui est très étonnant, que cette terre soit inscrite dans des formes très traditionnelle d'exploitation également associée à une industrie, l'industrie fromagère du roquefort. Il ne faut pas imaginer que ces nouveaux venus sur le Causse sont des militants d'extrême gauche et ceux qui y étaient implantés sont proches de la Jeunesse agricole catholique (JAC). Il y a là quelque chose qui déroute. (Philippe Artières) 

Montrant que le Larzac est un véritable laboratoire d'autogestion, l'auteur remonte à sa préhistoire, au temps des Templiers, au développement de l'industrie du Roquefort, à l'importance des troupeaux ovins... Il propose ainsi une histoire "nomade" du Larzac, qui s'intéresse tant aux personnes qu'aux plantes, aux animaux ou aux objets. En fin de compte, montre-t-il, l'histoire du Larzac est une histoire en mouvement, qui ne se limite pas à la mobilisation.

En mai 1981, c’est le début d’un processus. On se met au travail. C’est l’organisation de la société civile des terres du Larzac qui permet à un ensemble d’agriculteurs et de familles de vivre et de travailler la terre du Larzac (Philippe Artières).

Extraits sonores:

  • Vieillirons-nous ensemble ? Le pays d'ici, 30 oct. 1991 
  • Le Causse rebelle à l'homme, Le pays d'ici, 29 octobre 1991 
  • Robert Gastal, Extrait de "Pas à pas" 
  • Extrait d’un film militant du Parti socialiste pour l’émission à Armes Egales présentée par F. Mitterrand. 
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......