LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Donald Trump à la Maison-Blanche le 23 mars 2018

Le trumpisme reste-t-il un objet non identifié ?

32 min
À retrouver dans l'émission

Seize mois après l’investiture de Donald Trump, « l'ovni républicain », l'anthropologue, sociologue et psychanalyste Paul Jorion poursuit son journal de bord entamé pendant la primaire de 2015.

Donald Trump à la Maison-Blanche le 23 mars 2018
Donald Trump à la Maison-Blanche le 23 mars 2018 Crédits : The Washington Post / Contributeur - Getty

Alors que les élections présidentielles aux Etats-Unis ont résulté, de justesse, sur la victoire de Joe Biden contre Donald Trump, lui, prédisait la victoire de Trump, non sans solides arguments. Notre invité, Paul Jorion anthropologue et sociologue mais aussi psychanalyste, romancier a vécu plusieurs années aux États-Unis. Dans  la finance, il figure parmi les lanceurs d'alerte qui prévoyaient la crise des Subprimes. Il en tire  un ouvrage La crise du capitalisme américain (Editions du Croquant, 2007) et son succès. Il tient également « Le seul Blog optimiste du monde occidental ».

Du côté du Parti républicain, on avait des gens qui avaient la prestance habituelle d'un homme ou d'une femme politique ; (…) des gens qui ont des bonnes manières. On n'imagine pas un quelconque président précédent ou un candidat à la présidence posant la question « Est-ce que je pourrais m'accorder la grâce présidentielle à moi-même ? ». Ça, c'est la spécificité de Trump.  
(Paul Jorion)

Après un premier tome dédié à Un objet populiste mal identifié (2019), toujours aux éditions du Croquant, il publie La chute de la météorite Trump. Tome 2. "Haute trahison". Ce livre qui couvre la période mai 2018 – octobre 2020 est construit par entrées, et rappelle en cela un journal, écrit au rythme des faits, des scandales, des événements qui marquent la présidence de Trump autant que des réflexions et anecdotes de l’auteur. Le ton est parfois satirique, souvent ironique.  

Il était clair qu'il s'agissait d'un personnage équivoque, peut-être même dangereux.    
(Paul Jorion)

C'est une tendance que nous avons dans le libéralisme qui est le nôtre, un raisonnement de type utilitariste : les gens votent en suivant leur intérêt. (…) Or avec un personnage comme lui, il y a une dimension de ressentiment : ce n'est pas qu'on considère que ce soit son intérêt à soi de voter pour lui, mais on s'identifie au personnage.  
(Paul Jorion)

Au centre du livre, la personne de Trump, ses relations avec d'autres dirigeants, en particulier Vladimir Poutine. La diffusion du rapport Steele, du nom de l’ex-espion britannique Christopher Steele, dans le cadre d'un soupçon d'espionnage qui met en cause directement Donald Trump, est présentée comme un moment clé de son mandat. La vanité de l'ex-président, sa tendance à miser double, sa mauvaise gestion de la crise actuelle sont autant d'autres thèmes explorées par l'auteur. Il met ainsi en lumière les mécanismes plus ou moins dissimulés qui ont animé le mandat de Donald Trump.

La majorité de ses électeurs sont des hommes blancs qui n'ont pas le diplôme universitaire.  
(Paul Jorion)

A noter qu'un grand lancement du livre aura lieu à l’initiative des Éditions du Croquant le vendredi 20 novembre de 18h30 à 19h30. Elle prendra la forme d’une Rencontre Zoom et sera l’occasion d’un débat entre Susan George et Paul Jorion sur le nouveau contexte aux États-Unis.

Extraits sonores : 

  • Joe Biden annonce sa victoire à l'élection présidentielle (7.11.2020)
  • Bernie Sanders (Parisien, 5 novembre 2020)
Intervenants
  • Anthropologue, économiste et professeur associé à la chaire Ethique et transhumanisme à l’université catholique de Lille
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......