LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Codes binaires

Le virtuel, porte d’entrée sur le réel ?

33 min
À retrouver dans l'émission

Face aux algorithmes, des clés de compréhension d’un monde qui ne doit pas rester incompris, dans un voyage éveillé au cœur des équations mathématiques et des lignes de code... La numéricienne Aurélie Jean nous en parle dans "De l'autre côté de la Machine" (L'Observatoire, novembre 2019).

Codes binaires
Codes binaires Crédits : Veaceslav Cernat / EyeEm - Getty

La numéricienne Aurélie Jean nous parle de l’essai De l'autre côté de la Machine – Voyage d'une scientifique au pays des algorithmes (L'Observatoire, novembre 2019). L'occasion d'évoquer les critiques grandissantes et les angoisses de la population quant à la question des algorithmes, un sujet qui, dit-elle, est mal maîtrisé, et sur lequel elle entend ouvrir un débat de société.

Passer de l’autre côté de la machine, c’est un moyen de comprendre le réel. En faisant des algorithmes pour simuler la réalité, on peut mieux la comprendre.      
(Aurélie Jean)

Cheffe d'entreprise, Aurélie Jean continue aujourd’hui à développer des algorithmes dans divers secteurs, ayant toujours en tête le souci de rendre les applications numériques aussi inclusives que possible. Elle consacre aussi une partie de son temps à la recherche, à l'enseignement et à des contributions éditoriales. Elle travaille depuis plusieurs années à féminiser et à diversifier le monde des sciences et de la technologie, livrant des chroniques régulières au magazine Le Point.

De l'autre côté de la Machine est rédigé dans un registre plutôt personnel : l’auteure s’y souvient avec émotion de son premier ordinateur, réfléchit dans les couloirs du MIT et partage ses questionnements à la première personne. L'idée de ce livre conçu comme un "voyage" est d'emmener le lecteur de l'autre côté du mur opaque que constitue la connaissance des algorithmes, comme Alice va voir de l'autre côté du miroir. 

Aurélie Jean s'identifie ainsi personnellement au personnage d'Alice : "Lewis Caroll décrivait Alice comme "extravagamment curieuse". Cette curiosité est celle que nous, scientifiques, développons dans nos carrières : savoir poser et se poser les bonnes questions, remettre en cause ses idées et celles d'autrui, ou, tout simplement, s'évader dans un problème dont la solution n'existe peut-être pas." (p.19) En outre, Aurélie Jean critique l'influence de texte d'auteurs comme Isaac Asimov ou George Orwell, qui tiennent une place cohérente dans l'imaginaire collectif quant aux algorithmes ou à une angoisse de la robotisation, voire d'une disparition annoncée de l'humanité. 

Elle rappelle que le concept même d'algorithmique date du IIIème siècle avant notre ère, et qu’il a été défini par Euclide dans Les Eléments comme l'ensemble des méthodes de résolution mathématiques et logiques d'un problème. Aurélie Jean explique en outre que la notion de "biais algorithmique" provient de nos propres biais et de nos observations, lesquels peuvent induire la machine en erreur. C'est pourquoi il faut garder un sens critique à son égard.

Le défi avec l’intelligence artificielle, c’est que l’éthique qu’on lui applique doit être universelle.      
(Aurélie Jean)

Surtout, le biais algorithmique n'est pas une volonté réelle du concepteur de l'algorithme de tromper son public. Il est d'autant plus important d'en avoir conscience que l'utilisation d'un algorithme biaisé que l'on suppose objectif peut fortement influencer l'opinion. Cette problématique pose la question du manque de rétrocontrôle des concepteurs d'algorithmes sur leur création, une question déjà soulevée par les ingénieurs des grandes plateformes Internet. 

Aurélie Jean nous donne donc les clefs de compréhension des algorithmes afin de permettre à chaque citoyen d'utiliser certaines applications en toute connaissance de cause. 

Aujourd’hui, les algorithmes font des suggestions de décisions, il y a donc un risque déterministe, mais libre à chacun de refuser la suggestion qui lui est faite.      
(Aurélie Jean)

Extraits sonores :

Intervenants
  • Ph.D., docteure en sciences des matériaux et en mécanique numérique, fondatrice et dirigeante de la société In Silico Veritas spécialisée en algorithmique et en modélisation numérique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......