LE DIRECT
Manifestation de Gilets jaunes à Lyon le 24 janvier 2020

Les délaissés peuvent-ils s’unir ?

33 min
À retrouver dans l'émission

Thomas Porcher, professeur associé à la Paris School of Business et membre des Economistes atterrés, soutient dans son nouvel essai "Les délaissés" (Fayard, février 2020) la convergence des luttes entre Gilets jaunes, agriculteurs, banlieusards et cadres moyens.

Manifestation de Gilets jaunes à Lyon le 24 janvier 2020
Manifestation de Gilets jaunes à Lyon le 24 janvier 2020 Crédits : ROMAIN LAFABREGUE / AFP - AFP

Thomas Porcher, économiste résolument antilibéral et se réclamant du "post-keynésianisme", n'en est plus à son coup d'essai lorsqu'il s'agit de critiquer le discours dominant en économie. Après une Introduction inquiète à la Macron-économie (Les Petits matins, 2016), il publie en 2018 chez Fayard un Traité d'économie hérétique, véritable best-seller qui s'est écoulé à plus de 50 000 exemplaires. Luttant contre ce qu'il considère comme une forme de propagande politique et médiatique pro-mondialisation et financiarisation, il est très présent sur les plateaux télévisés, conseille Cécile Duflot et Benoît Hamon aux élections présidentielles 2016 avant de co-fonder le mouvement Place publique avec Raphaël Glucksmann - qu'il quittera, considérant que l'objectif de réunir la gauche n'a pas été atteint.

Dans son nouvel essai, Les Délaissés (Fayard, 2020) , il explique que Gilets jaunes, banlieusards, agriculteurs et cadres déclassés subissent tous à différents niveaux les effets négatifs du système fondé sur le "tryptique mondialisation-financiarisation-austérité". Ces quatre catégories de population, le plus souvent dissociées malgré des convergences occasionnelles (entre Gilets jaunes et banlieusards autour des violences policières et d'Adama Traoré, entre agriculteurs et Gilets jaunes autour du "ras-le-bol fiscal"...), constituent selon lui une « majorité délaissée » qu'il appelle à se constituer en classe majoritaire pour proposer un autre système. Un appel qu'il formule face à l'urgence de la crise écologique et sociale, qui doit pour lui servir de catalyseur à la convergence de ces catégories délaissées.

Le service public, c'est le patrimoine du pauvre.                
(Thomas Porcher)

Il faudrait un combat vertical pour s'opposer à la redistribution des richesses qui est inégalitaire.                
(Thomas Porcher)

Mais comment changer le système ? Dans la deuxième partie de son livre, Thomas Porcher propose un programme économique fondé sur la remise en cause du fonctionnement de la finance, ainsi que la réconciliation entre industrie et lutte contre le réchauffement climatique à travers un vaste projet de transition énergétique. Contre la privatisation court-termiste des services publics, il appelle également à rétablir un Etat stratège qui planifierait à long terme et restaurerait des services publics de qualité. Pour lui, la dette française (aujourd'hui à 50% du PIB) est parfaitement soutenable et ne peut servir d'argument contre l'investissement public, bien qu'il soit souvent brandi par les gouvernements libéraux.

Mes délaissés sont des catégories qu'on oppose volontiers mais qui subissent tous les mêmes difficultés.                
(Thomas Porcher)

La guerre des pauvres est instrumentalisée.                
(Thomas Porcher)

Entre Salon de l'agriculture et municipales prochaines, l'actualité pose de nombreuses questions sur ces "délaissés" : pour qui voteront-ils les 15 et 22 mars prochains ? Qui peut aujourd'hui les représenter ? La visite mouvementée d'Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture le week-end dernier, confronté à des Gilets jaunes et des agriculteurs en colère contre la réforme des retraites et la précarisation de leur situation, indiquerait-elle une convergence politique possible des différentes catégories de "délaissés" ? 

Les délaissés voteront pour le premier parti de France : l'abstentionnisme.                
(Thomas Porcher)

Extraits sonores :

  • "Les Pieds sur Terre", France Culture, 21/02/2019, sur les "deux Montreuil" 
  • Emmanuel Todd, Le Point, 16/01/2020 
  • Témoignages d’Américains « laissés pour compte » après avoir voté pour Donald Trump en 2016, Euronews et Europe 1, 10/11/16 et  2017

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......