LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Notation

Nos pensées seront-elles bientôt jugées ?

32 min
À retrouver dans l'émission

Imaginer le monde d’après avec le roman « Le petit polémiste » d’Ilan Duran Cohen (Acte Sud, 19/082020), satire grinçante d’une société devenue vertueuse au prix d’une dictature des consciences.

Notation
Notation Crédits : Kiyoshi Hijiki - Getty

Notre invité aujourd'hui est le romancier Ilan Duran Cohen. On lui doit des romans satiriques comme Mon cas personnel (Actes Sud, 2002) et Face aux masses (Actes Sud, 2008) qui soulignent avec humour l’absurdité de nos sociétés contemporaines. Ilan Duran Cohen est par ailleurs réalisateur, il signe notamment en 2000  La Confusion des genres mettant en scène les tourments de l’amour de figures masculines en quête d'identité. 

Son dernier roman, Le petit polémiste, décline des thèmes chers à l’auteur au travers des mésaventures d’Alain Conlang, polémiste d’Etat évoluant dans une société à peine futuriste. Bouc-émissaire institutionnel, son métier consiste à choquer une opinion publique consensuelle. Il y questionne les risques de toute pensée unique, question rendue plus ardue lorsque les valeurs qu'elle porte sont louables. Il dresse le portrait satirique d'une société vertueuse mais cauchemardesque dans laquelle l'écologie et l'égalitarisme président la marche du monde.  

J’ai peur de la foule. Tout le monde pense la même chose et condamne en même temps. Je trouve cela angoissant. Je voulais écrire dessus, cela touche n’importe quel citoyen. La bien-pensance est fondée sur des belles idées, mais après comment en rire c’est cela qui est compliqué. Ces mouvements ont une légitimité, mais leur transformation en mouvement de foule est terrifiante.

Son héros est plongé dans un procès kafkaïen pour les propos sexistes qu'il tient lors d’un dîner entre amis. Son parcours ubuesque nous confronte à un monde de demain prêt à sacrifier nos libertés sur l’autel de grands idéaux et dont la réalisation repose sur une surveillance généralisée et diffuse. La notation des individus, leur "Mapping" par un Algorithme omniprésent questionne la diffusion des technologies au cœur de nos vies privées et le rapport à la réputation qu'elle engendre. 

Face à un avenir totalitaire qu'il pressent arriver plus rapidement que prévu, Ilan Duran Cohen a fait le choix de la farce et revendique l'humour porté par son roman comme contre-pied vital devant l'esprit de sérieux qui s'empare de nos sociétés. 

"Le rire et l'humour sont un exutoire, si on arrive à en rire, on achète du temps."

Au-delà du rire, c'est à une liberté essentielle que nous ramène son roman : celle de ne pas se définir, de rester en marge des cases qu'une société de l'ordre tend à imposer. Cette liberté intérieure ouvre la possibilité d'un ailleurs, de l'indétermination inhérente à l'humain que le héros appelle de ses vœux, nous laissant libres de rêver à notre monde de demain. 

"Je pense que l’être humain a besoin d’une part irresponsabilité, une part de médiocrité, de flou. Or le flou c’est la hantise actuelle, tout doit être clair, numérique." 

Extraits sonores :

  • Michel Foucault, Radioscopie (Quotidien Pluriel, 1975
  • Black Mirror (Chute Libre, Saison 3)
  • Interview d'Eric Dupond-Moretti (France 2, 19/07/2020)

Bibliographie

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......