LE DIRECT
France, Paris, 9ème arrondissement, Boulevard Haussmann, piétons

Paris vu par Eric Hazan : le tumulte des rues

32 min
À retrouver dans l'émission

Il raconte l'histoire des rues parisiennes à travers leur tumulte. Eric Hazan, écrivain et éditeur, fondateur des éditions de La Fabrique, publie son septième essai sur la capitale : "Le tumulte de Paris" (La Fabrique, mars 2021).

France, Paris, 9ème arrondissement, Boulevard Haussmann, piétons
France, Paris, 9ème arrondissement, Boulevard Haussmann, piétons Crédits : Jacques LOIC - Getty

L'écrivain Eric Hazan se fait le défenseur de Paris face aux critiques de muséification de la ville. Le changement est inhérent à la capitale, et est même fondamental si l'on désire aller à l'encontre des phénomènes de gentrification ou de ratage urbanistique. 

Déjà, Balzac et Baudelaire constataient ce qui disparaissait. Tous les amoureux de Paris sont comme ça, dans la contemplation. Je pense que c’est important parce que ça maintient vivante l’histoire de la ville et sa mémoire. (Eric Hazan)

Paris a connu cinq enceintes depuis Philippe le Bel. Je pense que le moment est venu de supprimer ce périphérique, de le démolir et de sauter au-delà : de faire une jonction réelle entre la périphérie parisienne et les communes qui l’entourent. (Eric Hazan)

Son “modèle inatteignable”, en terme de livre sur Paris, est Le tableau de Paris de Louis-Sébastien Mercier(1740-1814), dont il emprunte le format de petits textes morcelés. Il évoque notamment les transformations du quartier de Belleville, où il réside actuellement. 

La place des fêtes était une petite place ronde de village, il y avait un restaurant où les gens avaient leur rond de serviette. Aujourd’hui, c’est un terrain vague. La destruction s’est arrêtée sur la rue des Pyrénées, le bas de Belleville se tient encore très bien. (Eric Hazan)

Après avoir écrit L'invention de Paris (Seuil, 2012), Une traversée de Paris (Seuil, 2016) ou encore Balzac, Paris (La Fabrique, 2018), Eric Hazan fait le récit des disparitions et des mutations de la ville, face auxquelles il a quelques idées de projets. 

Il faudrait démolir la Préfecture de Police, un bâtiment affreux plein de mauvais souvenirs, et démolir l’Hôtel-Dieu, pour avoir un grand espace entre les deux bras de la Seine, du Palais de Justice à Notre-Dame, pour construire un vrai quartier. Il ne faudrait pas confier ça aux architectes à la mode mais aux artisans du 93, aux maçons, aux couvreurs, aux zingueurs, qui connaissent bien leur métier et qui savent ce qu’est un métier. (Eric Hazan)

Extraits sonores : 

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......