LE DIRECT
L'encyclopédiste, c 1912. Photographie par Guido Rey (1861-1935) d'un homme compilant une encyclopédie

Quels lendemains de crise pour les artistes-auteurs ?

31 min
À retrouver dans l'émission

Quel impact de la pandémie sur la création artistique et sur la vie des auteurs-artistes, sur le rapport Racine et ses suites? On en parle avec Pierre-Michel Menger, sociologue, professeur au Collège de France depuis 2013 où il occupe la chaire Sociologie du travail créateur.

L'encyclopédiste, c 1912. Photographie par Guido Rey (1861-1935) d'un homme compilant une encyclopédie
L'encyclopédiste, c 1912. Photographie par Guido Rey (1861-1935) d'un homme compilant une encyclopédie Crédits : The Royal Photographic Society Collection/Victoria and Albert Museum, London - Getty

Cette année, le sociologue Pierre-Michel Menger donne la deuxième partie de son cours au Collège de France : "Comment achever une œuvre ? Travail et processus de création". Après avoir travaillé sur les notions de talent, la production du savoir ou encore la valeur du travail créateur, la notion d'achèvement de l'oeuvre sera au programme du colloque "Le travail des artistes - marchés, réputations, rémunérations" du 25 mai prochain, accessible sur le site du Collège de France. 

L’incertitude endogène d’un créateur est de ne pas savoir ce qu’est la fin de son travail. Au fond, le travail n’est stimulant que si l’on ne sait pas d’avance ce qui va arriver. Les artistes ont un contrôle relatif et alternent entre les deux états d'excitation et de refroidissement. Les manières de travailler sont très différentes, mais les incertitudes exogènes ont mis tout le monde dans la même situation : un arrêt pur et simple. (Pierre-Michel Menger) 

Alors que les intermittents du spectacle se mobilisent toujours, les artistes-auteurs sont de plus en plus mécontents de la gestion de la crise. Ces derniers, enthousiasmés l'an dernier lors de la publication de rapport Racine (préconisant notamment l'existence d'un statut professionnel particulier répondant à leurs spécificités), critiquent aujourd'hui son enterrement, puisqu'aucune mesure sociale n'a vraiment été prise depuis. 

Dire que les auteurs seraient assimilés à des salariés, ce serait les faire basculer du code de la propriété intellectuelle à celui du travail. Dans le salariat, il y a une relation de subordination. Les indépendants et les auteurs, eux, ne sont pas en relation de subordination, on ne peut pas prescrire le contenu de leur travail. (Pierre-Michel Menger)

Les artistes-auteurs sont de plus en plus précaires. C'était le constat du rapport Racine et cette tendance n'a fait que s'accroître à cause de la crise sanitaire. Profession majoritairement basée sur le risque et l'incertitude, ils n'ont par exemple pas accès au chômage. Lors du premier confinement, les aides de l'Etat ont été assez difficiles à débloquer pour eux. 

Une des questions que se pose la Ligue des auteurs professionnels est de savoir quelle est la chaîne de valeur dans l’écriture. Produire un livre est de moins en moins coûteux. C’est la production et la publicité qui ont un coût élevé. Les auteurs se disent que l’effort de l’éditeur va se concentrer sur ce qui est potentiellement un succès, et c’est là que peuvent se loger des différences de rémunérations entre les auteurs. (Pierre-Michel Menger)

Extrait sonore : 

Intervenants
  • sociologue, professeur au Collège de France depuis 2013 où il occupe la chaire Sociologie du travail créateur. Avec lui, nous reviendrons sur l'impact de la pandémie sur la création artistique et sur la vie des auteurs-artistes, sur le rapport Racine et s

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......